Coupe du Monde au Qatar : 10.000 supporters français ont prévu d’y aller

LUSAIL, QATAR - NOVEMBER 05: The 1.3-kilometer-long
Anadolu Agency / Anadolu Agency via Getty Images LUSAIL, QATAR - NOVEMBER 05: The 1.3-kilometer-long "Darb Lusail" project, built in the city of Lusail, Qatar, consisting of 18 buildings providing services in different areas, as part of the preparations for the 2022 FIFA World Cup, on November 05, 2022. Qatar continues its preparations for the World Cup. (Photo by Abdullah Kiswani/Anadolu Agency via Getty Images)

COUPE DU MONDE - Dix mille supporters français assisteront au Mondial-2022 et 300 représentants des ministères français de l’Intérieur et de la Défense assureront la sécurité de l’événement au Qatar, a annoncé l’ambassadeur de France Jean-Baptiste Faivre lors d’une interview télévisée lundi soir.

Invité de la chaîne de télévision sportive locale Al-Kass, Jean-Baptiste Faivre a également souhaité « clarifier la position française » sur les appels au boycott de la compétition, qui débute le 20 novembre : « la réponse est, bien sûr, non. La France ne boycottera pas la Coupe du monde », a-t-il assuré.

Interrogé sur la décision de certaines municipalités, dont Paris, de ne pas installer d’écrans géants pour diffuser les matches, l’ambassadeur a rappelé qu’elles sont « indépendantes du gouvernement » et estimé que leur choix s’explique aussi par le « froid » et les « conditions économiques que nous vivons en France ».

Des « idées préconçues »

D’anciens joueurs (dont Éric Cantona), dirigeants politiques et municipalités françaises ont appelé ces derniers mois à boycotter la Coupe du monde dans le petit émirat du Golfe, critiqué sur le respect des droits humains, notamment des travailleurs migrants, et de l’environnement, mais sans rencontrer d’écho massif.

L’ambassadeur a évoqué des « idées préconçues » sur le Qatar dans l’Hexagone. « Il faudrait plus d’équilibre, et c’est pourquoi je suis ici aujourd’hui », a-t-il poursuivi, avant d’insister sur la qualité du « partenariat » entre les deux États.

« Bien sûr, le Qatar est connu comme un partenaire économique, et c’est vrai car les investissements et les contrats sont synonymes d’emplois et de croissance en France, mais les relations entre le Qatar et la France vont bien au-delà », a-t-il dit.

La France parmi les plus acheteurs de tickets

Le groupe français TotalEnergies a notamment signé cette année deux importants contrats avec l’émirat pour le développement du plus grand champ de gaz naturel au monde, le North Field.

Le Qatar, qui accueille la représentation diplomatique des talibans afghans, a également joué les intermédiaires entre eux et les pays occidentaux lors de leur prise de pouvoir et des évacuations intervenues à l’été 2021.

Le nombre des billets de matches disponibles pour les fans et les sponsors lors du Mondial-2022 est de 3,1 millions.

La France fait partie des dix nations qui ont acheté le plus de tickets, avec le Qatar, les États-Unis, l’Arabie saoudite, l’Angleterre, le Mexique, les Émirats arabes unis, l’Argentine, le Brésil et l’Allemagne. Le pays hôte attend un afflux de plus de 1 million de visiteurs jusqu’à la finale le 18 décembre.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi