Publicité

Coupe de France: l'OL a laissé la recette du match à Bergerac, "un geste élégant"

L’exploit était proche. Malgré les trois divisions d’écart, Bergerac a bien failli piéger l’OL, vendredi, en 16es de finale de la Coupe de France. Dans le froid polaire de Limoges, sur le terrain bosselé de Beaublanc, le club de National 2 a été battu avec les honneurs (2-1) par des Lyonnais dominateurs mais maladroits.

Le salut des Gones est venu de Maxence Caqueret (78e) alors que Bergerac évoluait en infériorité numérique depuis un quart d'heure après l'exclusion de Christian Gyeboaho pour une semelle sur Corentin Tolisso. Avant cela, les hommes de Pierre Sage avaient ouvert le score grâce à leur recrue Malick Fofana (37e), avant d’être refroidis avant la pause avec l’égalisation d’un ancien Lyonnais, Romain Escarpit (45e).

"Ça va forcément aider"

Soulagé par cette qualification, l’OL a par ailleurs décidé de laisser sa part de la recette à Bergerac. Une initiative saluée par le pensionnaire de N2, confronté à des difficultés financières. "Ça va contribuer à ce que ça aille mieux", a réagi le président bergeracois Christophe Fauvel, aux commandes du club depuis 19 ans.

"Je vous dirai dans quelques semaines si ça suffit mais ça va clairement améliorer la saison qui n’était pas forcément brillantissime de ce point de vue-là. Ça va forcément aider. Laurent Prud'homme (le nouveau général de l’OL, ndlr), nous a annoncé tout à l’heure que Lyon avait décidé de laisser la recette du match. Donc je remercie Lyon, doublement parce que c’est un geste élégant tout simplement et dans la situation du club de Bergerac c’est encore plus important", a-t-il appuyé.

Car derrière le charme sportif de confrontations entre équipes de niveau inférieur et habitués de la Ligue 1, les recettes de billetterie sont souvent un enjeu capital pour les plus modestes.

Article original publié sur RMC Sport