Publicité

Le cosmonaute russe Oleg Kononenko bat le record du temps passé dans l'espace

Ce Russe de 59 ans est actuellement à bord de la Station spatiale internationale pour sa cinquième mission à bord. Il devrait passer la barre des 1 000 jours dans l'espace en juin prochain.

Plus de 878 jours en dehors de l'atmosphère terrestre. Le cosmonaute russe Oleg Kononenko est devenu ce dimanche 4 février la personne ayant passé le plus de temps dans l'espace. Il est ainsi resté à bord de la Station spatiale internationale plus de deux ans et demi.

Le record était jusqu'ici détenu par son compatriote Guennadi Padalka. "Je suis fier de toutes mes réalisations, mais je suis encore plus fier que le record de la durée totale d'un séjour humain dans l'espace soit toujours détenu par un cosmonaute russe", a ainsi affirmé Oleg Kononenko auprès de l'agence TASS.

Bientôt les 1 000 jours ?

Ce Russe de 59 ans s'est à nouveau envolé vers la Station spatiale internationale en septembre dernier, aux côtés de son compatriote Nikolai Chub et de l'astronaute de la Nasa Loral O'Hara.

Il s'agit de sa cinquième mission à bord, la première ayant eu lieu en 2008. Oleg Kononenko a commencé sa carrière comme ingénieur-mécanicien dans le domaine spatial, avant de devenir cosmonaute à l’âge de 34 ans.

ll devrait bientôt battre un autre record puisque le 5 juin prochain, il attendra les 1.000 jours passés dans l'espace. Sa mission actuelle doit prendre fin le 23 septembre 2024.

À titre de comparaison, en deux séjours à bord de la Station spatiale internationale, le Français Thomas Pesquet, avec qui il a cohabité dans l'espace, en est à 396 jours.

"Les enfants ont grandi sans père"

Auprès de TASS, il assure ne se sentir "ni démuni ni isolé", ajoutant toutefois: "Ce n'est qu'en rentrant à la maison que l'on réalise que pendant des centaines de jours, en mon absence, les enfants ont grandi sans père. Personne ne me rendra ce temps".

"Je vole dans l’espace pour faire ce que j’aime, pas pour établir des records. Je rêve et aspire à devenir cosmonaute depuis que je suis enfant. Cet intérêt, la possibilité de voler dans l'espace, de vivre et de travailler en orbite, me motive à continuer à voler", a-t-il également déclaré.

Depuis son premier vol en 2008, les engins dans lesquels Oleg Kononenko embarque n'ont cessé de se moderniser. Le Russe a ainsi expliqué que chaque voyage vers la Station spatiale internationale nécessitait une préparation minutieuse.

La Station, qui voyage à 400 km au-dessus de la Terre, en en faisant le tour toutes les 90 minutes, est l'un des rares projets internationaux dans lesquels les États-Unis et la Russie coopèrent encore étroitement, malgré les tensions liées à la guerre en Ukraine. L'agence spatiale russe Roscosmos a déclaré en décembre que son programme de vols croisés avec la Nasa vers l'ISS avait été prolongé jusqu'en 2025.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Des astronautes font tomber leur trousse à outils lors d'une sortie dans l'espace