Publicité

Des Européens ont décollé pour la Station spatiale internationale grâce à une mission privée

Une fusée de SpaceX a décollé jeudi vers la Station spatiale internationale pour y emmener quatre passagers, dont un Suédois, un Italien et le premier Turc à se rendre dans l'espace, dans le cadre de la troisième mission privée du genre.

Le lancement a eu lieu comme prévu à 16H49 locales (22h49 à Paris) du Centre spatial Kennedy, en Floride. La mission, nommée Axiom Mission 3 (Ax-3) est la troisième organisée par l'entreprise américaine Axiom Space.

"Le symbole d'une Turquie de plus en plus puissante et affirmée"

Après avoir permis à de riches clients de réaliser leur rêve d'espace, Axiom Space emmène aujourd'hui également des individus sponsorisés par des agences nationales.

Cette mission est ainsi révélatrice du rôle grandissant du secteur privé pour accompagner les ambitions spatiales de pays n'ayant pas leur propre programme de vols habités. La mission Ax-2 avait déjà permis à deux Saoudiens soutenus par leur gouvernement de séjourner dans l'ISS.

Parmi les membres d'équipage cette fois: Alper Gezeravci, un pilote de chasse qui est devenu le premier Turc à dépasser l'ultime frontière.

"Nous voyons cette mission comme le symbole d'une Turquie de plus en plus puissante et affirmée", a déclaré cette semaine le président turc Recep Tayyip Erdogan, en souhaitant "bonne chance" au colonel Gezeravci.

En partenariat avec la Nasa

Egalement à bord, le Suédois Marcus Wandt est lui soutenu par l'Agence spatiale européenne (ESA). Son rôle d'"astronaute de projet" à l'ESA lui permet de participer à des missions de courte durée, via un contrat à durée fixe, contrairement aux astronautes à plein temps, a précisé l'agence européenne.

L'équipage est complété par l'Italien Walter Villadei, membre de l'armée de l'air de son pays. L'homme a déjà volé à bord d'un vaisseau de Virgin Galactic, mais le voyage spatial n'avait alors duré que quelques minutes.

Enfin, l'Espagnol et Américain Michael Lopez-Alegria, ancien astronaute à la Nasa, sera lui le commandant de la mission, employé par Axiom Space pour accompagner les trois clients.

Les détails des différents contrats, dont les prix payés à Axiom Space pour chaque siège, ne sont pas rendus publics. Ces missions privées sont réalisées en partenariat avec la Nasa, qui facture à Axiom Space l'utilisation de la station.

Pour l'entreprise, ces missions sont une première étape avant la construction de sa propre station spatiale. Un programme encouragé par la Nasa, qui prévoit de mettre l'ISS à la retraite vers 2030, et d'envoyer ensuite ses astronautes dans des stations privées.

Article original publié sur BFMTV.com