Coronavirus : où acheter son masque de protection ?

Maxime Poul
·3 min de lecture
Difficiles à trouver au début de l'épidémie, les masques de protection sont désormais disponibles dans de nombreux commerces de l'Hexagone à l'approche du 11 mai.
Difficiles à trouver au début de l'épidémie, les masques de protection sont désormais disponibles dans de nombreux commerces de l'Hexagone à l'approche du 11 mai.

Alors que les mesures de déconfinement devraient l’imposer dans les transports en commun, le port du masque est d’ores et déjà fortement conseillé dans l’espace public. Difficiles à trouver il y a encore quelques jours, ils sont désormais disponibles dans de nombreux commerces.

Afin de limiter la circulation du Covid-19, le port du masque pourrait devenir obligatoire dans les transports en commun, dans certaines entreprises et fortement conseillé dans l’espace public. Si des pénuries de masques ont été observées en France et partout dans le monde au début de l’épidémie de coronavirus, il est désormais moins compliqué de s’en procurer.

Edouard Philippe a assuré “il y aura assez de masques dans le pays à partir du 11 mai”. Une information confirmée ce mardi 5 mai par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État à l’Économie et aux Finances, qui affirme que “tout le monde pourra avoir un masque” pour le début du déconfinement. De nombreux modes de distribution ont été mis en place afin de permettre aux Français de s’en procurer facilement.

Pharmacies et bureaux de tabac

Depuis le 27 avril, les pharmacies sont autorisées à vendre des masques “grand public” (en tissu) sans ordonnance s’ils respectent la norme SPEC S76-001 de l’Association française de normalité (Afnor). Les pharmaciens ne peuvent en revanche pas vendre de masques chirurgicaux aux clients, ceux-ci étant réservés au personnel médical. De leur côté, les 24 000 buralistes de France ont également l’autorisation de vendre des masques en tissu depuis le 30 avril.

À LIRE AUSSI >> Emmanuel Macron critiqué pour avoir enlevé son masque en visite d'école

L’Afnor a créé une plateforme permettant de mettre en relation les confectionneurs et les demandeurs de masques pour un usage professionnel. Seuls les masques réalisés selon les recommandations de l’Afnor sont disponibles. Ils sont proposés gratuitement ou à prix coûtant. Le ministère de l’Économie et des Finances a également confié à La Poste la commercialisation et la distribution de masques en tissu pour les entreprises de moins de 50 salariés.

Internet et grande distribution

Concernant la recherche de masques pour un usage particulier, des masques en tissu et donc réutilisables sont également disponibles sur plusieurs sites internet. Attention toutefois à bien vérifier qu’ils respectent la norme Afnor SPEC S76-001, ainsi qu’aux différences de prix en fonction des sites et des masques.

Depuis le 4 mai, des masques de protection seront disponibles dans les enseignes de la grande distribution alimentaire (Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match, Système U). Des masques grand public et des masques à usage unique seront mis en vente au compte-gouttes dans les magasins ainsi que les drive, de manière encadrée, afin qu’un maximum de monde puisse en posséder le 11 mai. Pour être sûr d’acheter des masques “grand public” agréés, le logo “filtration garantie” indiquant le nombre de lavages maximum autorisés pour qu'il conserve son efficacité doit figurer sur l'emballage.

À partir du lundi 11 mai, toutes les enseignes de grande distribution vendront des masques de protection.

Ce contenu peut également vous intéresser :