Coronavirus : les enfants ont perdu en moyenne 74 jours d’école

Source AFP
·1 min de lecture
Dans le monde, les enfants ont perdu en moyenne 74 jours de scolarité depuis le début de la pandémie.

La pandémie a bouleversé la scolarité des enfants du monde et a creusé les inégalités pour ceux dont l’enseignement à distance est compliqué.

À cause du coronavirus, les enfants, de la maternelle au lycée, ont vu leur scolarité grandement perturbée. En 2020, au cœur de la pandémie, elle a même totalement été interrompue pour certains. L'enseignement à distance, dépendant d'une bonne connexion Internet et de matériel informatique chez soi, n'a pas été possible pour tout le monde. Les enfants ont ainsi perdu en moyenne 74 jours d'éducation chacun, soit près d'un tiers d'une année scolaire, avec des inégalités qui se sont creusées, indique l'ONG Save the Children mardi 2 mars.

« Près d'un an après la déclaration officielle de la pandémie mondiale, des centaines de millions d'enfants ne sont toujours pas scolarisés », s'est alarmé dans un communiqué Inger Ashing, PDG de Save the Children, appelant à faire de leur retour en classe une priorité. Au pic de la pandémie, 91 % des élèves du monde n'étaient pas scolarisés.

Les enfants d'Europe occidentale mieux lotis que les autres

La fermeture des écoles a creusé les écarts entre pays riches et pauvres, mais aussi au sein des pays, entre familles aisées et précaires, urbaines et rurales, enfants réfugiés ou non, handicapés ou sans handicap, souligne l'ONG. Aux États-Unis, au début de la pandémie de Covid-19, plus de 15 millions d'élèves, de la maternelle au lycée, ne disposaient pas d'une connexion Internet suffisante pour suivre un enseignement à distance.

Les enfants vivant en Amérique latine, dans les Caraïbes et en Asie du Sud ont manqué presque trois foi [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :