Publicité

Corée du Nord: le parti au pouvoir ne récolte pas 100% des voix, une première depuis les années 60

Après un scrutin local, le régime nord-coréen a fait état de votes allant à l'encontre du parti au pouvoir, une première depuis les années 60 selon un responsable sud-coréen.

Des dissidents en Corée du Nord? Le régime dictatorial de Kim Jong-un a surpris, ce mardi 28 novembre, en annonçant que des élections locales n'avaient pas été remportées avec 100% des voix par le Parti du travail au pouvoir comme il en a l'habitude.

"Parmi les électeurs qui ont participé au vote, 99,91 % ont voté pour les candidats aux assemblées populaires provinciales (et) 99,87 % ont voté pour les candidats aux assemblées populaires des villes et des comtés", a déclaré l'agence de presse d'État KCNA, citée par l'agence Reuters.

Il s'agit de la première fois que la Corée du Nord fait référence à des votes dissidents lors de scrutins locaux depuis les années 1960, a déclaré un fonctionnaire du ministère sud-coréen de l'unification chargé des relations avec le Nord.

Deux urnes

"Les analystes estiment qu'il s'agit d'une tentative de donner l'image d'une société normale", note l'agence Reuters.

Pour voter, les électeurs avaient le choix entre deux urnes, l'une pour approuver le candidat proposé par le Parti, l'autre pour le rejeter.

Une vidéo diffusée par les autorités nord-coréennes montre Kim Jong-un voter dans un bureau de vote installé dans une usine. On peut voir le dirigeant déposer trois bulletins dans une urne verte, avant de quitter les lieux, applaudi par la foule.

Ces élections régionales enregistrent généralement un taux de participation de plus de 99%, puisque le vote est obligatoire.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Russie a aidé la Corée du Nord à lancer son satellite espion, selon Séoul