Un conspirationniste, Alex Jones, condamné pour avoir nié la réalité du massacre de Sandy Hook

C'est une des figures les plus connues du milieu du complotisme et de "l'alt-right" américaine, cette extrême-droite réactionnaire qui avait contribué à la montée en popularité de Donald Trump.

L'influenceur conspirationniste Alex Jones a été condamné ce jeudi à un amende de plus de 4 millions de dollars pour avoir nié de manière répétée la réalité du massacre de Sandy Hook, cette fusillade dans une école primaire qui avait causé la mort de 20 enfants et 8 adultes en 2012.

Les parents d'une des victimes, un petit garçon de 6 ans, ont remporté leur procès en diffamation. Alex Jones prétendait qu'ils étaient des acteurs payés par le lobby anti-armes et que le massacre n'était qu'une mise en scène. Le couple endeuillé a subi une vague de cyberharcèlement et de menaces de mort par la vaste audience d'Alex Jones. Ils sont plusieurs milliers à se connecter chaque mois sur son site d'information alternative Infowars.

Alex Jones avait finalement admis publiquement la réalité de la tuerie, tout en refusant de coopérer avec les tribunaux. Mais ce n'est que le début des ennuis pour le complotiste star. L'homme est visé par d'autres procès en diffamation par des parents de victimes du massacre de Sandy Hook. Il est également dans le collimateur du comité du 6 janvier, pour déterminer son rôle dans l'assaut du Capitole.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles