Congrès LR: pour Pécresse, Zemmour "ne peut pas participer" car il "accepte l'idée d'un rassemblement droite-extrême droite"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Valérie Pécresse, invitée de BFMTV-RMC lundi 27 septembre 2021 - BFMTV
Valérie Pécresse, invitée de BFMTV-RMC lundi 27 septembre 2021 - BFMTV

Candidat putatif à l'élection présidentielle, Éric Zemmour pourrait-il participer au processus de désignation du ou de la candidate de la droite à l'élection présidentielle?

"Christian Jacob a été très clair, Éric Zemmour ne peut pas participer à la primaire (le processus de désignation choisi est un congrès interne, NDLR) des Républicains tout simplement parce que lui accepte l'idée d'un rassemblement droite-extrême droite", a fait valoir ce lundi sur BFMTV-RMC Valérie Pécresse, candidate audit processus de départage.

Zemmour "utile au débat politique" selon Jacob

"Il y a une ligne rouge intangible, qui est fixée par Les Républicains et par la droite, c'est que nous n'acceptons pas les alliances avec l'extrême droite, nous ne faisons pas ces alliances, et quand on veut les faire, eh bien on n'appartient pas à la famille de la droite et du centre", a poursuivi la présidente d'Île-de-France sur notre antenne.

Interrogé sur France Inter mercredi quant à une participation du polémiste à une primaire, qui était à ce stade encore une possibilité, Christian Jacob avait balayé:

"Je le respecte, il est sans doute utile au débat politique. Mais il y a des valeurs que l'on ne partage pas avec Éric Zemmour, on ne peut pas tout ramener sur un seul sujet, celui du grand remplacement", avait-il objecté.

"Chochottes"

Invité de BFM Politique dimanche, Christian Jacob a estimé que "non" Éric Zemmour n'était pas raciste. "Je connais Éric Zemmour, je ne partage pas cette ligne décliniste où c'est chaque jour 'la guerre civile va arriver'". Est-il d'extrême droite? "Non, il est Zemmour", a botté en touche le patron du parti LR.

Dans la même journée, Éric Zemmour avait vertement critiqué le parti de la rue de Vaugirard, le qualifiant plus tôt dans la matinée de "parti de notables centristes" et l'accusant d'avoir "trahi la droite" gaulliste dont il se réclame. Plus tard dans la journée, l'ancien journaliste, signant et persistant, a poursuivi sa charge, affublant les membres de LR du terme de "chochottes".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles