Publicité

Le conflit entre Le Havre et la LFP ne sera pas réglé avant de longs mois

Comme prévu, une première audience de procédure devant le tribunal judiciaire de Paris s’est tenue ce lundi dans le conflit qui oppose Le Havre à la LFP sur la répartition de l’argent de CVC entre les clubs. Le club normand s’estime floué par cette répartition, pourtant validée en conseil d'administration de la Ligue, qui ne lui a permis de toucher que 1,5 million d’euros, là où d’autres équipes à la lutte pour le maintien en Ligue 1 avaient touché... 33 millions d’euros.

La répartition dépendait en effet du classement et des montées/descentes au moment de l’entrée en vigueur du versement des fonds au club.

>>> Les dernières infos sur la Ligue 1

Pas d'audience sur le fond avant 2025 ?

Dans un communiqué publié ce lundi 26 février, le HAC indique qu’il "poursuit son combat" et que "le juge statuera dans les semaines à venir sur les demandes du HAC". Mais il semble que le club normand soit très optimiste, car la réalité du temps judiciaire est bien différente...

Selon nos informations, à aucun moment le fond du dossier n’a été abordé devant le tribunal, encore moins les plaidoiries des parties. Le tribunal a simplement calé le calendrier de la procédure et notamment les dates de réception des écrits de chaque partie. La LFP a jusqu’au 15 mai 2024 pour envoyer ses conclusions. Le Havre a lui jusqu’au 20 septembre 2024 au plus tard pour transmettre les siennes.

Ensuite, le tribunal a programmé au 30 septembre 2024 une nouvelle audience de procédure (dite de "de mise en état") pour faire le point sur le dossier. Une audience durant laquelle la présence des avocats n’est même pas requise sauf problème particulier. Aucune date d’audience sur l’étude du fond du dossier n’a donc été encore programmée. Il se pourrait du coup qu’elle n’ait lieu qu’en 2025. Le HAC devra donc s’armer de patience pour obtenir la position de la justice sur ses réclamations.

Article original publié sur RMC Sport