Publicité

Conférence de presse de Macron: Panot dénonce l'"hyperprésidentialisme" du président

"Il peut se nommer lui-même directement Premier ministre." Mathilde Panot a dénoncé l'"hyperprésidentialisme" d'Emmanuel Macron ce mardi 16 janvier sur BFMTV-RMC, reprochant au président de la République d'organiser une conférence de presse pour fixer le cap du pays, avant même que Gabriel Attal n'en définisse les grandes orientations lors de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale.

"Peut-être que Matignon n'existe plus"

"Ce n'est pas acceptable dans une démocratie comme la nôtre", a estimé la cheffe de file des députés insoumis. "Un président de la République qui hyperprésidentialise, qui incarne à ce point toutes les dérives de la Ve République, c'est quand même assez extraordinaire", a ajouté Mathilde Panot, dont le parti prône le passage à la VIe République. Et de tacler une nouvelle fois:

"Finalement, peut-être que Matignon n'existe plus."

Lors de sa conférence de presse, prévue ce mardi à 20h15, Emmanuel Macron entend "fixer le sens profond de l'action" du "nouveau gouvernement", "au moment où se jouent les grands défis que nous serons amenés à relever pour les dix prochaines années", selon son entourage. Lequel évoque "un moment de bascule décisif pour l’avenir". Tout en promettant des annonces du chef de l'État.

Attal devrait faire son discours la semaine prochaine

Ce dernier, peu coutumier de l'exercice de la conférence de presse, entend néanmoins profiter de cette occasion pour redonner du souffle à son second quinquennat, une semaine après l'arrivée de Gabriel Attal à Matignon et une première salve de changement en vue d'un remaniement qui doit encore être complété.

Le Premier ministre, lui, devrait tenir son discours de politique générale la semaine prochaine.

Article original publié sur BFMTV.com