Concours Miss France : 1m70 et pas moins, la raison de cette règle enfin expliquée !

Si une année paraît longue pour les Miss France, autant dire qu'elle passe en réalité en un claquement de doigt. Élue en décembre de l'année dernière, Diane Leyre, Miss France 2022, remettra sa couronne et son écharpe dans seulement six mois. Cette soirée très attendue pour l'écurie TF1 ne sera d'ailleurs plus vraiment celle que l'on avait jusqu'alors connue. Nommée présidente de la société Miss France l'année dernière, Alexia Laroche-Joubert a voulu en finir avec les diktats et les règles trop strictes à respecter pour participer au concours. Une seule n'a, en revanche, pas pu être abrogée.

Interrogée dans les colonnes de Gala sur les chamboulements qui vont bouleverser l'institution, Alexia Laroche-Joubert s'est confiée sur ce critère physique indispensable que chaque candidate doit avoir pour prétendre au statut de Miss France : mesurer au moins 1,70 mètre "pour une raison pratique." "Les candidates sont habillées de robes de créateurs et la taille minimum pour les porter sans avoir à les repriser est celle-là, tout simplement." La chirurgie esthétique est également bannie, à l'exception des opérations jugées "réparatrices", "liées à un changement de sexe ou aux conséquences d'un cancer du sein."

Ces deux points sont les seuls à avoir plus ou moins résisté à l'envahisseur. Cette année par exemple, Andréa Furet, première dauphine de Miss Paris 2022, fut la première Miss transgenre à participer ! Un exploit...

Lire la suite


À lire aussi

Cyril Hanouna lâché par un chroniqueur : enfin des explications, les raisons révélées !
"C'est pour cette raison que je suis partie" : Capucine Anav séparée d'Alain-Fabien Delon, explications
Helena Noguerra harcelée à l'école : elle explique les raisons de cette "souffrance"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles