Comprendre la phobie pour en sortir

·1 min de lecture

La phobie, c'est quand un objet ou une situation, neutre au départ, est associé à une réaction d'angoisse insurmontable, entraînant un comportement de fuite, d'évitement ou de tétanie. Il en existe des tas : peur des trous, peur de la foule, peur des petits espaces, peur des araignées, des souris...

La phobie se distingue du simple dégoût par la réaction qu'elle déclenche chez le sujet, et par le cercle vicieux qui y est associé. Boris Charpentier, psychologue, nous explique comment elle se manifeste et comment elle peut devenir paralysante.

Comment s'exprime la phobie ?

Se trouver en face à face avec sa phobie peut s'exprimer de différentes manières. L'exposition entraîne deux types de réactions : sur le plan cognitif et sur le plan physiologique. "On a le coeur qui s'accélère, on transpire davantage, on se crispe, on peut avoir des nausées aussi", illustre-t-il. L'esprit, lui, est assailli de pensées irrationnelles qui "donnent l'impression qu'on est face à un danger de mort imminent".

La phobie est souvent associée à un cercle vicieux

Les phobies paraissent insurmontables, et Boris Charpentier explique pourquoi. Une peur devient phobie en partie parce qu'elle n'est pas affrontée, on va avoir tendance à la maintenir et à la laisser s'étendre dans nos vies. Face à une phobie, le patient va avoir tendance à la fuir, à l'éviter ou à se tétaniser, "de fait, il y a un renforcement négatif. Sur le court terme, on a l'impression d'être soulagé en fuyant (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 18 avril : chiffres, annonces
Vaccination Covid-19 : 62 % des malades chroniques ont peur des effets secondaires
Rééducation post-AVC : comment ça se passe ? Quels progrès ?
Peut-on prédire l'âge de la ménopause ?
10 choses à savoir sur votre fréquence cardiaque