Publicité

"Complot", "manipulation"... Accusé de viols et d'agressions sexuelles, Sébastien Cauet se défend

L'animateur de radio est visé par cinq plaintes pour viols et agressions sexuelles. Il nie l'intégralité des faits et regrette que "tout le monde marche sur la présomption d'innocence".

L'animateur de radio Sébastien Cauet, visé par cinq plaintes pour viols et agressions sexuelles, continue de dénoncer un "complot" à son encontre.

Dans des messages vocaux envoyés ce vendredi 9 février sur son canal de diffusion sur Instagram, un outil de messagerie pour communiquer directement avec ses abonnés, il estime qu'il est "très facile de détruire quelqu'un aujourd'hui".

"Vous mettez des gens qui décident par jalousie, par cupidité, pour avoir de l'argent de monter un complot et de balancer des faux témoignages et vous obtenez ce qu'il se passe aujourd'hui sur moi", accuse-t-il, après la révélation par BFMTV d'une cinquième plainte.

Cinq plaintes

Le 18 novembre dernier, Julie, une femme de 25 ans a déposé une plainte pour deux viols contre Sébastien Cauet. Cette plainte a ainsi entraîné l'ouverture d'une enquête désormais aux mains de la Brigade des mineurs de la police judiciaire de Paris.

De nouveaux témoignages ont ensuite suivi. Mi-décembre, quatre plaintes pour viols et agressions sexuelles avaient été déposées au total contre l'animateur. Ce jeudi 8 février une nouvelle plainte a été déposée, a appris BFMTV de sources concordantes.

"Il y a trois mois on a réuni toutes les pièces, on a donné l'intégralité à la police prouvant qu'il y avait extorsion de fonds", explique l'animateur sur Instagram, "Ça fait trois mois que j'attends que les choses avancent et cette situation commence à me fatiguer".

"Je vais me battre très fort pour que la vérité éclate vite", assure-t-il.

Suspendu de l'antenne de NRJ

Sébastien Cauet a été retiré le 22 novembre dernier de l'antenne de NRJ, où il présentait une émission quotidienne, "jusqu'à nouvel ordre". Il déplore ainsi "la perte de l'émission, la perte d'une société, le licenciement d'une vingtaine de personnes avec des mensonges".

"Tout le monde marche sur la présomption d'innocence, tout le monde la piétine, tout le monde s'assoit dessus", dénonce-t-il.

L'animateur de radio décrit "des dommages collatéraux pour les enfants et pour la famille qui sont horribles".

Une "manipulation incroyable"

Sébastien Cauet nie l'intégralité des faits et clame son innocence. Concernant le témoignage de Julie, il a porté plainte à son tour pour "dénonciation calomnieuse, faux et usages contre personnes non dénommées".

"J'ai vu des gens parler, que je n'ai pas reconnu", ajoute-t-il dans de nouveaux messages ce samedi, après la diffusion du documentaire Ligne Rouge, ce vendredi 9 février sur BFMTV, dans lequel plusieurs plaignantes ont livré leur témoignage, racontant les agressions qu'elles dénoncent.

"C'est la justice qui montrera les vraies pièces". L'animateur, qui dénonce une "manipulation incroyable", n'a pas encore été entendu par les enquêteurs.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Cauet accusé de viol et d'agressions sexuelles : 5e plainte déposée contre l'animateur radio, toujours en conflit avec NRJ