Comment lutter contre les jambes lourdes en période de confinement ?

Comment lutter contre les jambes lourdes en période de confinement ?

Depuis le début du confinement, vos jambes s’alourdissent, parfois même, vous ressentez des douleurs ou vous constatez qu’elles gonflent. Le Dr Didier Rastel, médecin vasculaire, nous explique la marche à suivre pour limiter ces sensations désagréables.

Vous ressentez une sensation de poids dans les jambes ou des brûlures accentuées en fin de journée, vous avez du mal à rester trop longtemps dans la même position sans bouger… Dans certains cas, ces symptômes s’accompagnent de douleurs ou d’œdèmes. Ce phénomène, de jambes lourdes, est lié à une mauvaise circulation du sang dans les veines. Tout le monde peut être concerné par ce dysfonctionnement, surtout en période de confinement où l’on est d’autant moins actif. Comment soulager ses jambes ? Quels sont les gestes à appliquer pour faciliter le retour veineux ? Le Dr Didier Rastel, médecin vasculaire, nous donne quelques conseils.

Cas n°1 : Vous avez de l’œdème, les jambes gonflées

S’allonger sur le dos et relever ses jambes à 45°

“Contrairement aux idées reçues, il n’est pas très utile de surélever vos jambes alors que vous êtes assis sur votre canapé. Le fait que vous ayez le buste à 90° bloque le retour du sang”, indique le médecin vasculaire. “L’idéal, c’est de vous allonger sur le dos et de lever vos jambes à 45°. Restez dans cette position pendant une quinzaine de minutes. Et répétez cet exercice deux à trois fois par jour. Vous commencerez à ressentir le bénéfice”. Le Dr Didier Rastel indique qu’il n’est pas nécessaire de surélever les pieds de son lit pendant la nuit. Et ce, pour plusieurs raisons : “Cela n’est pas judicieux pour les personnes qui ont mal à dos. D’autant que ce n’est pas très utile car le drainage se fait naturellement la nuit”.

Veiller à faire une bonne nuit de sommeil

On ne cesse de le répéter, il est important de bien dormir. Le sommeil procure de nombreux bénéfices. Il favorise notamment le drainage lympathique. “Le drainage lympathique se fait pendant la nuit”, indique le spécialiste. “Si vous ne dormez pas assez et qu’il y a trop à désengorger, ce drainage ne se fera pas correctement.” Le médecin recommande de dormir entre 7h et 8h par nuit.

Apprendre à faire de l’auto-drainage

Le Dr Didier Rastel regrette que l’on ne trouve pas de vidéos sur internet pour apprendre à faire un auto-drainage. “Cette technique manuelle joue un rôle capital pour désengorger les jambes”, estime-t-il. “Et c’est un geste accessible par tout le monde.” Encore faut-il savoir le faire. Le médecin vasculaire donne quelques conseils : “Il ne s’agit en aucun cas d’un massage. Il ne faut pas, non plus, trop appuyer sur la jambe. Les gestes doivent être doux, légers”, assure-t-il avant d’indiquer que le mouvement doit se faire en remontant.

Marcher autant que possible

Il n’est pas possible de marcher pendant des heures en période de confinement, mais rien ne vous empêche de changer de position régulièrement. “Évitez la station longue assise ou de rester débout en piétinant”, précise-t-il. Faites quelques pas autour dans le salon, changez de pièce… Si vous avez un duplex, montez et descendez régulièrement les escaliers.

Porter des bas de compression

Les bas de compression facilitent le retour veineux. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas utile, sauf dans le cas de certaines pathologies, de les mettre dès le saut du lit, “même si c’est mieux de les enfiler le matin”. “Des chaussettes suffisent”, estime également le Dr Didier Rastel, avant de préciser : “L’utilité des bas de compression se fait particulièrement en position debout, quand on marche”.

 

Cas n°2 : vous n’avez pas les jambes gonflées, mais des douleurs

Penser au bas de compression

Rassurez-vous, dans ce cas précis, rien n’indique qu’il s’agit d’un problème veineux. Cela peut également être postural, musculaire ou articulaire, admet le médecin. Le Dr Didier Rastel incite tout de même à porter des bas de compression. “Il n’y a pas de limite à utiliser une compression.” En période de confinement, “il faudrait que toutes les personnes qui ont des chaussettes ou des bas de compression chez elles en portent”, précise-t-il. En revanche, pas besoin de les porter huit heures par jour.

Favoriser l’activité physique

“Il est important de conserver une activité physique en toutes circonstances”. Le médecin recommande aux personnes qui ont un vélo d’appartement d’en faire quotidiennement, mais de ne pas oublier de marcher pour autant. “Ce ne sont pas les mêmes muscles que l’on sollicite.” Le Dr Didier Rastel insiste sur l’importance également de faire des étirements et des assouplissements régulièrement.

Mettre de l’eau froide

Vous pouvez également mettre de l’eau froide à l’endroit de la douleur. “Pas besoin de passer les jambes constamment sous la douche. Vous pouvez également mettre un pain de glace à l’endroit où vous ressentez une douleur.” Mais attention : cette solution soulage, mais de manière transitoire seulement.