Cocaïne, mort de Diana, William violent: ce que le prince Harry révèle dans ses mémoires

Le prince Harry durant l'enregistrement du
Le prince Harry durant l'enregistrement du

Un mois après la diffusion du tonitruant documentaire Netflix sur Harry et son épouse Meghan, la monarchie britannique affronte une série de nouvelles révélations accablantes avec la publication le 10 janvier du livre de Harry Le Suppléant.

Le fils cadet du roi Charles III y accuse notamment son frère William, héritier de la couronne britannique, de l'avoir jeté au sol en 2019 et raconte son opposition au remariage de son père désormais roi. Il révèle aussi avoir tué 25 personnes en Afghanistan, et avoir pris de la cocaïne dans sa jeunesse.

• William violent

Le duc de Sussex accuse son frère William de l'avoir jeté au sol lors d'une dispute en 2019 concernant Meghan. William "m'a attrapé par le col, arrachant mon collier, et m'a fait tomber par terre", relaterait Harry. "J'ai atterri sur la gamelle du chien, qui s'est brisée sous mon dos, les morceaux m'entaillant", ajoute le prince. William se serait ensuite "excusé".

• "Vilaine" Camilla

Le MailOnline, version numérique du Daily Mail, révèle qu'Harry explique dans son livre s'être opposé au remariage de son père avec Camilla, craignant qu'elle ne soit une "vilaine belle-mère".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

• Encouragé à se déguiser en nazi

Selon le tabloïd The Sun, Harry explique également que William et son épouse Kate l'ont encouragé, alors qu'il avait 20 ans, à se déguiser en nazi lors d'une soirée costumée, ce qui avait fait scandale.

• Sa naissance

Selon le Guardian, Harry évoque tout au long de ses mémoires la difficulté d'être "le suppléant". Il raconte notamment que le jour de sa naissance, son père Charles aurait dit à sa mère Diana: "Magnifique! Désormais tu m'as donné un héritier et un suppléant - mission accomplie".

• Guerre en Afghanistan

Le prince Harry révèle aussi avoir tué 25 "talibans" lorsqu'il était engagé comme pilote d'hélicoptère en Afghanistan, devant considérer ses cibles comme des "pièces de jeux d'échecs", tel qu'appris à l'entraînement pour pouvoir tirer, a rapporté le Telegraph.

Le fils cadet du roi Charles III a passé 10 ans dans l'armée britannique, avec deux déploiements en Afghanistan, en 2007-2008 pendant 10 semaines, puis comme pilote d'hélicoptère dans le sud du pays de septembre 2012 à janvier 2013. Il démissionne en 2015, faute de pouvoir retourner sur le terrain.

• Cocaïne

Harry raconte par ailleurs avoir "bien sûr" pris de la cocaïne à une époque tout en expliquant qu'il n'avait pas trouvé cela "amusant", a rapporté la chaîne britannique Sky News. "Chez quelqu'un, lors d'un week-end de chasse, on m'a proposé une ligne et ensuite j'en ai encore pris", écrit le prince.

"Ce n'était pas très amusant, ça ne m'a pas rendu particulièrement heureux", "mais ça m'a fait me sentir différent, et c'était mon objectif principal, se sentir, être différent". "J'étais un jeune de 17 ans qui voulait essayer n'importe quoi qui vienne bousculer l'ordre établi. En tout cas, c'est ce dont j'essayais de me convaincre", écrit-il.

• La mort de Diana

Selon Sky News, Harry raconte enfin comment il a appris la mort de sa mère en 1997. Son père l'a réveillé en l'installant "sur le rebord du lit en plaçant sa main sur mon genoux". "Mon cher fils, maman a eu un accident de voiture", lui a dit son père. "Maman a été grièvement blessée et elle a été conduite à l'hôpital, mon cher fils." "Il parlait lentement. J'avais l'impression qu'il était en état de choc", se souvient Harry.

Article original publié sur BFMTV.com