Cluster. La stratégie sanitaire chinoise mise à l’épreuve par une flambée épidémique à Nankin

·1 min de lecture

La Chine a enregistré plus de 200 contaminations au Covid-19 après les premiers cas identifiés à Nankin, le 20 juillet. Les autorités parlent du plus grand foyer épidémique depuis celui de Wuhan et prennent le risque de propagation très au sérieux.

Les autorités chinoises déplorent “le plus vaste foyer de contamination national après Wuhan”, affirme le très officiel Global Times. Après la détection des premiers cas de Covid-19 à l’aéroport de Nankin, capitale de la province du Jiangsu, l’épidémie s’est étendue à cinq autres provinces et à la capitale, Pékin. En tout, plus de 200 personnes ont été infectées.

“Le 20 juillet, neuf agents d’entretien de l’aéroport ont été testés positifs au cours d’un dépistage de routine. Lorsque les résultats leur sont parvenus, ils avaient déjà contaminé certains de leurs collègues et des employés d’autres services”, explique le South Chine Morning Post. “Au moins 173 personnes ont été contaminées à Nankin, dont plus de 60 agents d’entretien, d’après les autorités sanitaires de la ville.” Depuis, au moins 30 cas ont été enregistrés dans 15 autres villes du pays, précise le journal de Hong Kong.

À lire aussi: Stratégie. La Chine a-t-elle les moyens du dépistage à grande échelle qu’elle promet ?

Plusieurs zones de Nankin ont été classées à haut risque et les vols au départ de l’aéroport ont été suspendus jusqu’au 11 août. L’agence de presse

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles