Le Clan des Siciliens (France 3) : Ces surnoms que donnait Jean Gabin à Alain Delon et Lino Ventura

© 1969 Les Films du Siècle / Les Productions Fox Europa

Lino, le Môme et le Patron

Chaque jour, le réalisateur Henri Verneuil se pince : quelle chance d’avoir, pour la première fois à l’écran, un tel trio de monstres sacrés. Alain Delon se souvient : "Gabin était heureux de tourner avec Lino, comme il l’appelait, et avec le Môme, comme il m’appelait. Lino était tellement béat d’admiration devant “le Patron”, et moi de même."

Le parler gangster

Le truand repenti et futur réalisateur José Giovanni signe le scénario de ce polar à l’ancienne, inspiré du roman éponyme d’Auguste Le Breton. Sa mission : équilibrer les scènes et les répliques entre les trois cadors, qui parlent tous le voyou couramment. Seul Italien du trio, Ventura s’illustre dans le rôle du commissaire Le Goff… un Breton !

À lire également

Plein Soleil (TMC) - Pourquoi Marie Laforêt détestait Alain Delon...

Les notes de Morricone

Pour accompagner cette pépite de film de casse, avec atterrissage d’un Boeing sur une autoroute américaine, le maestro italien livre une partition inoubliable : bombarde, guimbarde, banjo, violon, sifflements. Elle accompagnera le succès du film au box-office de l’Hexagone (4,8 millions d’entrées), juste derrière

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi