Publicité

Cisjordanie: les États-Unis imposent des sanctions contre des colons israéliens

Les États-Unis ont annoncé ce jeudi 1er février imposer des sanctions contre plusieurs "colons extrémistes" accusés de violences à l'encontre de Palestiniens en Cisjordanie occupée, où les violences se sont accrues en marge de la guerre dans la bande de Gaza, ont annoncé des responsables américains.

Ces sanctions interviennent dans le cadre d'un décret du président Joe Biden pris jeudi et visant à sanctionner des personnes accusées d'attaques ou d'"actes de terrorisme" ou qui "sapent la paix, la stabilité et la sécurité" dans le territoire, ont-ils précisé.

Premier allié d'Israël, les États-Unis n'ont de cesse de condamner les violences de colons juifs contre des Palestiniens en Cisjordanie occupée et exhortent les autorités israéliennes à les faire cesser et à en traduire les auteurs devant la justice.

Les nouvelles sanctions américaines visent dans un premier temps quatre personnes, qui se verront interdits de séjour aux Etats-Unis et leurs avoirs éventuels gelés, ont indiqué ces responsables, qui ont requis l'anonymat.

Israël s'oppose

Israël a estimé qu'il n'y avait "pas de place pour des mesures exceptionnelles" contre les colons israéliens en Cisjordanie occupée, en réaction à ces annonces.

"La majorité absolue des colons de Judée et Samarie (Cisjordanie, NDLR) sont des citoyens respectueux de la loi, dont beaucoup combattent actuellement pour la défense d'Israël. Israël agit contre tous ceux qui violent la loi partout", a affirmé dans un communiqué le Bureau du Premier ministre.

Début décembre, les Etats-Unis avaient déjà annoncé des restrictions de visa contre des colons israéliens extrémistes mais il s'agit ici des premières sanctions financières.

Le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahu compte d'ardents défenseurs de la colonisation, dont le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, chef du parti d'extrême droite Force juive.

La Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, est secouée par un regain de violences depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, déclenchée par l'attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien sur le territoire israélien le 7 octobre.

Article original publié sur BFMTV.com