Qu'est-ce que la grippe aviaire H3N8, détectée pour la première fois chez l'humain ?

Le ministère chinois de la Santé a annoncé qu'un enfant de 4 ans a été testé positif à la grippe aviaire H3N8. (Getty Images/iStockphoto)

La Chine annonce avoir détecté pour la première fois un cas de grippe aviaire H3N8 chez l'être humain. Les autorités se montrent toutefois rassurantes en indiquant que le risque de transmission entre humains est faible.

Elle n'avait encore jamais été détectée chez un Homme. Connue pour infecter les oiseaux, les chevaux, les chiens ou encore les phoques, la grippe aviaire H3N8 peut également infecter les humains. Les autorités sanitaires chinoises ont annoncé avoir détecté cette grippe aviaire chez un enfant de 4 ans vivant dans la province du Henan, au centre du pays. Après avoir eu de la fièvre puis d'autres symptômes, notamment respiratoires, le jeune garçon a été hospitalisé puis testé positif au virus au début du mois d'avril.

L'enfant est issue d'une famille d'éleveurs de poulet qui vit dans un endroit peuplé de canards sauvages et aurait donc contracté le virus en étant directement infecté par l'un des oiseaux. Les autorités chinoises ont tenté de se montrer rassurantes en indiquant qu'il s'agissait d'une "transmission inter-espèces ponctuelle" et que "le risque de transmission à grande échelle est faible". En revanche, ils tiennent à rappeler qu'il ne faut pas s'approcher des oiseaux morts ou malades et de consulter rapidement en cas de fièvre ou de symptômes. Comme pour les autres souches de la grippe aviaire, les symptômes peuvent être de la fièvre, de la toux, des maux de gorge, des douleurs musculaires ou ceux d'"une maladie respiratoire grave".

La grippe aviaire fait partie des zoonoses, c'est-à-dire des virus, maladies ou bactéries qui peuvent être transmis de l'animal à l'Homme et inversement. Les zoonoses circulent principalement entre animaux d'une même espèce mais il arrive qu'elles évoluent et touchent d'autres espèces comme les êtres humains. Les modes de transmissions des zoonoses à l'Homme sont variés (contact direct, eau, sols, consommation d'aliments d'origine animale contaminés, déjections...).

Responsable de la "grippe russe" au XIXe siècle ?

Il y a plusieurs années, des scientifiques ont émis l'hypothèse que le H3N8 était responsable de l'épidémie de grippe dite "russe" en 1889 et 1890. Une épidémie qui a fait environ un million de morts et qui est considérée comme la première pandémie de l'ère industrielle pour laquelle on a recueilli des statistiques.

La grippe H3N8 est l'un des deux virus (avec H7N7) à l'origine de la grippe équine ainsi que de la grippe canine. Il se développe dans des cellules des voies respiratoires supérieures des chevaux et se transmet essentiellement par voie aérienne sous forme d'aérosols diffusés par la toux ou la respiration. Le virus pourrait être dispersé jusqu'à environ 50 mètres et pourrait survivre à l'air libre pendant 48 heures sur différentes surfaces mais est difficilement détruit par la chaleur et le froid. Une étude américaine datant de 2012 révèle que la souche H3N8 aurait entraîné des pneumonies mortelles chez 162 phoques, principalement des bébés, en 2011.

À LIRE AUSSI >>> Grippe aviaire H5N8 : quels sont les risques pour l'Homme ?

Selon les Centres américains de contrôle et prévention des maladies (CDC), les souches H5N1 et H7N9, détectées respectivement en 1997 et 2013, ont été les principales souches à l'origine des cas humains de grippe aviaire.

VIDÉO - La grippe aviaire menace la France : 10 millions de volailles abattues