Grippe aviaire H5N8 : quels sont les risques pour l'Homme ?

·2 min de lecture
Le virus H5N8, un sous-type du virus de la grippe A, touche presque que les oiseaux mais pourrait constituer un jour une nouvelle menace pour l'Homme.

En raison d'un risque élevé de grippe aviaire sur l'ensemble du territoire métropolitain, les éleveurs français doivent confiner leurs volailles. Quels sont les risques de ce virus pour la santé de l'Homme ? 

Peu de temps après nous, c'est aux volailles françaises de se confiner. Le risque de grippe aviaire étant passé au niveau "élevé" sur tout le territoires, les éleveurs français sont priés de confiner leur volailles à quelques semaines des fêtes de Noël. Les autorités françaises craignent le retour de la grippe aviaire après que le virus H5N8 a été détecté dans des basses-cours des Ardennes et l'Aisne à la mi-septembre. Cette maladie due à un virus dit "influenza de type A" contamine tout type d'oiseaux, sauvages et domestiques. Si cela reste rare, le virus peut également se transmettre à l'Homme. 

Au début de l'année, la Russie a informé l'OMS des premiers cas de transmission de la grippe aviaire H5N8 à l'homme enregistrés sur 7 employés d'une usine de volaille dans le sud du pays. Malgré cette "découverte importante", les autorités russes avaient ajouté que les malades ne présentaient "aucune complication". Selon l'OMS, la transmission de la grippe aviaire à l'homme est un fait rare et nécessite "un contact direct ou étroit avec des oiseaux infectés ou avec leur environnement", mais il doit être surveillé en raison de son potentiel de mutation. Certains variants de la grippe aviaire peuvent "provoquer des maladies graves chez les humains" qui ont "peu ou pas d'immunité contre le virus", ajoute l'agence spécialisée de l'ONU.

La grippe aviaire responsable d'au moins 455 décès

Les chercheurs chinois Weifeng Shi et George F. Gao préviennent dans la revue Science des risques que comportent les virus H5Ny. Ces derniers ont "un potentiel zoonotique et pandémique car il a été démontré qu'ils traversent la barrière des espèces, se transmettant aux mammifères, y compris les humains", affirment-ils. 

Les sous-types H5N1 et H5N6 ont déjà provoqué plusieurs centaines de contaminations sur des humains. Dans leur article, les chercheurs rappellent qu'entre 2003 et 2020, 862 cas d'infections humaines au H5N1 et 455 décès ont été confirmés, soit une mortalité de plus de 50%. C'est pourquoi tous les virus de type H5Ny, dont le H5N8, mérite "une surveillance continue et vigilante pour éviter d'autres retombées qui pourraient entraîner des pandémies désastreuses", concluent les virologues.

VIDÉO - Un premier cas humain de grippe aviaire H10N3 a été reporté en Chine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles