Les chimpanzés ont un sens du rythme bien à eux

University of St Andrews/AFP - Adrian Soldati

Ils gonflent le torse, lâchent un cri guttural, s'emparent de leur instrument et lancent un roulement de tambour : les batteurs sont des chimpanzés, la batterie de grosses racines d'arbres de la forêt d'Ouganda et les rythmes créés sont propres à chaque individu, révèle une étude scientifique parue mardi 6 septembre 2022.

Chacun a son style : certains pratiquent un battement très rock et d'autres plus jazzy, indique l'étude parue dans la revue britannique Animal Behaviour. Mais en plus, ces animaux savent le modifier pour ne pas révéler l'endroit où ils se trouvent.

Son jeu est "si rapide que vous pouvez à peine voir ses mains"

Des chercheurs ont suivi un groupe de chimpanzés Waibira dans la forêt occidentale de Budongo, enregistrant et analysant les frappes de sept mâles. Leurs sons se propagent sur plus d'un kilomètre dans l'épaisse forêt et servent de moyen de communication pour les chimpanzés qui se déplacent, selon Vesta Eleuteri, auteure principale de l'étude. La doctorante a expliqué pouvoir identifier qui jouait après juste quelques semaines. "Tristan, le +John Bonham+ de la forêt joue du tambour très rapidement avec beaucoup de coups séparés régulièrement", dit-elle à l'AFP, en référence au célèbre batteur du groupe de rock Led Zeppelin. Son jeu est "si rapide que vous pouvez à peine voir ses mains".

Mais d'autres chimpanzés, comme Alf ou Ila, ont un style plus syncopé, avec une technique par laquelle leurs deux pieds frappent la racine quasiment en même temps, explique la primatologue britannique Catherine Hobaiter, qui a supervisé les travaux.

"Ils ont cette flexibilité remarquable d'exprimer leur identité et leur style"

Ces travaux ont été menés par des scientifiques de l'Université écossaise de St Andrews - ce qui explique que plusieurs chimpanzés aient été baptisés de noms de whisky, comme le Talisker. On sait depuis longtemps que les chimpanzés pratiquent le tambour. "Mais avec cette étude, nous avons compris qu'ils utilisaient leur style propre quand ils cherchent un contact avec d'autres individus, quand ils voyagent, qu'ils sont seuls ou en petit groupe", explique à l'AFP Catherine Hobaiter.

Les chercheurs ont aussi découvert que les chimpanzés choisissaient parfois de ne pas signer leurs messages, afin de ne pas trahir leur identité. "Ils ont cette flexibilité rema[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi