Publicité

Des chercheurs ont découvert un nouveau bénéfice du viagra (et ce n'est pas celui auquel vous pensez)

Le sildénafil (plus connu sous le nom de Viagra) sera-t-il prescrit un jour pour autre chose que la dysfonction érectile ou l'hypertension artérielle pulmonaire ? C'est ce que laisse penser une étude des chercheurs de la Cleveland Clinic (Etats-Unis) qui ont découvert que le principal composé de la pilule bleue avait aussi des effets sur le cerveau. Les chercheurs ont en effet observé que parmi les patients qui prenaient du Viagra, l'incidence de la maladie d'Alzheimer était beaucoup plus faible que parmi les personnes qui n'en prennent pas.

Pourquoi avoir choisi le Viagra ?

Avant de devenir l’un des médicaments les plus connus contre la dysfonction érectile, le viagra avait été développé pour améliorer la circulation sanguine en agissant sur les vaisseaux. Il est également prescrit aux patients souffrant d’hypertension pulmonaire. Les chercheurs ont donc cherché à savoir s’il pourrait également aider les personnes à risque de démence vasculaire, une maladie qui survient lorsqu’une réduction du flux sanguin endommage le cerveau. Pour leur étude, les chercheurs ont utilisé deux bases de données médicales pour analyser les données de millions de patients. Dans la première base de données le risque de maladie d'Alzheimer était diminué de 54% et dans le seconde, de 30%.

Le médicament diminue les protéines neurotoxiques

Ces données ont permis de classer le sildénafil comme médicament d'intérêt et les chercheurs ont ensuite effectué (...)

Lire la suite sur Top Santé

Voici ce que mangent les meilleurs diététiciens au petit-déjeuner
4 choses à faire pendant la journée pour être sûr de bien dormir selon un neurologue
2 aliments riches en glucides qui développent les muscles selon un champion de bodybuilding
Des experts conseillent en priorité cette épice pour diminuer le cholestérol
Les perturbateurs endocriniens, propices au cancer de l’endomètre : où les trouve-t-on ?