Château Rouge : la ZSP en période d'essai

Quatre mois après son lancement par Manuel Valls, la zone de sécurité prioritaire de ce quartier parisien peine à conquérir le coeur des habitants. Si le dispositif affiche des résultats satisfaisants en terme d'investigation, il souffre face à la délinquance de rue.

C’est une zone de Paris intra-muros où la délinquance semble inextricable. Prostitution, trafic de drogue et de médicaments, vente à la sauvette, on trouve de tout dans le bouillonnant quartier de Château Rouge (XVIIIe arrondissement de Paris). Dans la police, on l’appelle même «le mille-feuille», tant les problèmes de sécurité s’y superposent.

Afin d’y faire face, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a classé Château Rouge «zone de sécurité prioritaire» mi-septembre. Pour la première fois, les pouvoirs publics allaient mettre en place une action concertée entre le commissariat d’arrondissement, le parquet, la police judiciaire et la mairie.

A lire aussi  notre reportage de septembre «Château Rouge, sous le régime de la ZSP»

Mais, après quatre mois d’expérimentation, la ZSP peine à tirer son épingle du jeu. De l’aveu même des habitants, l’ambiance dans le quartier ne s’en est pas trouvée fondamentalement changée. Erwan, la quarantaine, habite à l’angle de la rue Doudeauville et du boulevard Barbès. A cause du bruit, il espère déménager le plus vite possible. Pour lui, les moyens policiers déployés «ont la seule vertu de montrer les muscles. A part m’engueuler lorsque je prends des sens interdits à vélo, ils sont totalement passifs. Il y a quelques jours, je suis allé faire des courses avec mon fils de 2 ans sur les épaules. Plusieurs fois, un mec s’est approché en gueulant «sub, sub, sub». Il voulait me refourguer du subutex. Les CRS étaient cantonnés dans leur camion à quelques mètres. J’ai dû le menacer de lui en mettre une devant mon fils pour qu’il arrête. C’est juste dingue.»

«Encore une fois, on a mis tous les pauvres au même endroit»

A quelques mètres, rue Dejean, les CRS ne semblent pas (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Les ZSP, laboratoires de sécurité de Valls
Les braquages sont en perte de vitesse
En direct - Le débat sur le mariage pour tous à l'Assemblée nationale
Procès Raoult : «La gifle, oui ou non ?»
Neuf interpellations dans le drame d'Echirolles
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.