Publicité

Capital - "C'est quoi ce mytho ?", "C'est vraiment n'importe quoi", "Il faut réviser sa géographie", "Elle se fout vraiment de notre gueu**" : les twittos du Nord en colère à cause d'"énormités" dites sur leur région

Capture M6 direct/Capital
Capture M6 direct/Capital

Les ch'tis en colère ! Ce 23 octobre 2022, les internautes du Nord ont été nombreux à protester contre le reportage de Capital sur M6, sur les astuces anti-gaspillage énergétique. En cause : des informations sur leur région qui leur ont paru complètement aberrantes, et qui selon eux renforcent les clichés négatifs.

Ce dimanche soir, sur M6, Capital s'intéressait à l'une des plus grandes préoccupations actuelles des Français : les bons plans antigaspi dans le domaine de l'énergie. Après une augmentation de 28% en un an de nos dépenses énergétiques, l'hiver s'annonce difficile pour nos porte-monnaie. Julien Courbet a annoncé vouloir faire baisser la facture des ménages de 20% grâce aux astuces présentées. Une belle promesse qu'il a détaillée en quatre objectifs clairs : réduire la facture de chauffage, faire baisser la facture électricité, produire son propre courant et enfin réduire la note de carburant. L'occasion de dévoiler des astuces : écarter son frigidaire du mur, mettre un couvercle sur la casserole quand on fait chauffer de l'eau, réchauffer les aliments au micro-ondes plutôt qu'au four, opter pour des voitures électriques, remplacer les néons par des tubes à led ou encore installer des panneaux solaires portatifs...

Afin de rendre ces conseils plus concrets, la production a fait appel à une famille test, vivant dans l'Essonne. Mais elle est aussi allée rencontrer d'autres Français, notamment dans la région des Hauts-de-France. Afin d'illustrer la première partie sur le chauffage, les journalistes se sont logiquement rendus auprès de ceux qui en ont traditionnellement le plus besoin : les gens du Nord. Ils ont ainsi suivi un couple ch'ti, très heureux d'avoir jeté son dévolu sur le poêle à pellet, qui permet un chauffage rapide de toute leur maison et crée moins de pollution que les autres types de chauffage. Mais l'homme du couple, Grégory, n'a pas caché avoir été victime d'arnaque il y a quelques mois. Alors qu'il pensait faire une bonne affaire sur le net en achetant une palette de granulés pour la somme de 270 euros, il ne les a en fait jamais reçus. Et ce n'est pas sa seule déconvenue à ce sujet : alors qu'il se rendait en magasin, suivi par les caméras d'M6, pour refaire son stock, l'homme a découvert avec stupeur que leur prix avait très fortement augmenté.

Après avoir réussi à se chauffer pour 500 euros l'hiver dernier, il pourrait cette année en avoir pour 1500 euros, soit plus cher que s'il se chauffait au gaz. Une désillusion pour ce Nordiste, ainsi que pour tous les consommateurs qui ont opté pour le poêle à pellet.

"Julien Courbet... Il ne faut pas laisser dire ça !"

Une autre ch'ti, aurait elle aussi pu susciter la compassion des téléspectateurs ce soir. Du moins si son témoignage les avait davantage convaincus... Cette habitante d'Halluin a dû débourser 550 euros pour trois semaines de chauffage l'hiver dernier. Un gouffre financier qu'elle ne pouvait pas s'autoriser. Mais difficile de devoir s'en passer lorsque l'on vit dans des températures glaciales... La jeune Nordiste a ainsi expliqué avoir relevé jusqu'à -15 degrés chez elle. Une information qui a choqué son intervieweur, mais qui a surtout beaucoup agacé ses compatriotes ch'ti sur Twitter. Selon eux, ce chiffre est tout bonnement exagéré ! Même s'il fait froid dans le Nord l'hiver, une telle température à l'intérieur leur a semblé invraisemblable.

Il faut dire que ces Twittos mécontents l'étaient déjà depuis quelques minutes, à cause d'un commentaire de la voix-off. Afin d'introduire cette séquence dans le Nord, celle-ci a expliqué que les températures n'y dépassaient que rarement zéro degré à la saison froide. Une donnée qui n'a pas du tout été validée par les ch'tis twittos, soucieux que l'on arrête de caricaturer leur région. Ils tiennent à le dire haut et fort : Le département du Nord n'est pas à confondre avec le Pôle Nord ! A ce manque d'exactitude au sujet du climat de leur région, s'est ajoutée une autre approximation, géographique cette fois : alors que le reportage présentait Hersin Coupigny comme une commune de la banlieue de Lille, celle-ci se trouve en réalité à trois quarts d'heure de la capitale des Flandres...