Canicule: tous les records de température battus en France

Plusieurs dizaines de villes ont battu leur record de température ces 18 et 19 juillet en raison de la canicule.
Plusieurs dizaines de villes ont battu leur record de température ces 18 et 19 juillet en raison de la canicule.

Plusieurs dizaines de villes ont battu leur record de température ces 18 et 19 juillet en raison de la canicule.

CANICULE - La chaleur s’est écrasée sur la France ces lundi 18 et mardi 19 juillet. Plusieurs dizaines de villes, de Calais à Biscarosse en passant par Nantes, ont battu leur record de température en raison de la canicule qui a touché l’ouest du pays, puis qui s’est déplacée vers l’est.

Pour y voir plus clair, le Huffpost a réalisé une carte des principales communes et villes où le mercure s’est affolé. Comme vous pouvez le constater, les principales villes concernées se trouvent dans l’ouest et sont souvent proches du littoral habituellement plus protégé des vagues de chaleur, ce qui rend cet épisode caniculaire encore plus exceptionnel.

  • Dieppe, Le Touquet ou encore Calais ont eu (très) chaud ce mardi

Des records absolus de chaleur ont été enregistrés ce mardi 19 juillet le long des côtes du nord-ouest du pays, dépassant parfois 40°C, comme à Dieppe ou Cayeux-sur-Mer, a indiqué Météo-France.

La station de Dieppe, en Seine-Maritime, ouverte en 1949, a enregistré 40,4°C, contre un précédent record de 40,1°C le 25 juillet 2019. Cayeux-sur-Mer, dans la Somme, dont la station n’existe que depuis 2006, a relevé 41°C, contre 40,1°C le 25 juillet 2019.

Autres records absolus dans le Pas-de-Calais, avec 39,6°C à Boulogne-sur-Mer (37,9°C le 31 juillet 2020), alors que la barre des 40 a été frôlée au Touquet avec 39,9°C (39,3°C le 25 juillet 2019) comme à Calais (38,7°C le 25 juillet 2019).

Si Paris a également eu très chaud, les 40,5°C recensés ne sont pas un record. La capitale a connu sa deuxième journée la plus chaude depuis les relevés, loin de son record absolu de 42,6°C enregistré le 25 juillet 2019.

Dans l’est du pays, par lequel la vague de chaleur s’évacue, les records ne sont pas tombés, malgré des températures fortes, 39,9°C à Lyon, 39,1°C à Mourmelon (Marne) ou 38°C à Strasbourg-Entzheim.

  • 64 villes ont battu leur record de chaleur lundi

La veille, ce sont 64 villes de la façade ouest, où 15 départements étaient en alerte rouge canicule, qui ont battu des records de chaleur. Le thermomètre a par exemple affiché 39,3°C à Brest (contre un précédent record de 35,1°C en août 2003), 39,5°C à Saint-Brieuc (contre 38,1°C en août 2003), 42°C à Nantes (contre 40,3 °C en juillet 1949) ou encore 42,6°C à Biscarrosse (contre 41,7°C en juin 2022).

À la Roche-sur-Yon, il a fait 41,4°C (contre 38,8°C en juin 2019), Cholet a battu son record de deux degrés avec 41,2°C (39,1°C en juillet 2019). Plus de degrés de différence pour Saint-Nazaire, où il a fait 40,7°C (contre 38,4°C en août 2003). Enfin à Saintes, le mercure a grimpé jusqu’à 41,1°C, soit 0,1°C de plus que son précédent record datant de juillet 1949.

À voir également aussi sur le Huffpost: Durant la canicule, ces magasins climatisés et portes ouvertes à 40°C

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles