Publicité

Canicule : comment reconnaître un coup de chaleur et quand s’inquiéter ?

Le coup de chaleur, ou hyperthermie, est une urgence médicale qui peut engager le pronostic vital. Quand est-il nécessaire d’appeler le Samu ?

Plusieurs symptômes, comme le mal de tête ou la nausée, peuvent indiquer une hyperthermie. (Photo d'illustration Getty Images).
Plusieurs symptômes, comme le mal de tête ou la nausée, peuvent indiquer une hyperthermie. (Photo d'illustration Getty Images).

Une canicule record qui invite à la plus grande vigilance. Ces derniers jours, le thermomètre s'affole en France, notamment dans la moitié Sud du pays, si bien que lundi 21 août, la France a connu sa journée la plus chaude jamais mesurée après un 15 août

Lorsqu’il fait très chaud, l’organisme réagit et active son système de refroidissement avec un objectif : maintenir la température corporelle à 37°C. Mais parfois, la vasodilatation des vaisseaux et la sudation ne sont pas suffisantes pour éviter la surchauffe avec une température qui excède les 40°C. Le risque est alors l’hyperthermie, plus communément appelé coup de chaleur. C’est une urgence médicale à ne pas prendre à la légère, car elle peut entrainer des séquelles neurologiques et engager le pronostic vital. Les nourrissons et les personnes âgées sont les plus vulnérables, mais tout le monde peut être concerné. Quand faut-il appeler les secours ?

À LIRE AUSSI >> Canicule : 4 astuces pour se rafraichir quand il fait chaud

Les signaux d’alerte du coup de chaleur

Le coup de chaleur est plus grave que d’autres accidents également dus à la chaleur mais sans fièvre (crampes, jambes lourdes…) ou avec une fièvre modérée (insolation). Le site du ministère de la Santé recommande de composer le 15 si au moins un des signes suivants se manifeste : une température qui dépasse les 39°C, des maux de tête violents, des nausées et des vomissements, des propos incohérents, une perte de connaissance ou des convulsions.

Les bons réflexes à avoir

En attendant les secours, les bons réflexes sont de placer la personne dans un endroit frais, de lui enlever ses vêtements, de l’asperger d’eau en créant un courant d’air au plus près et de placer des glaçons sur ses cuisses et ses bras.

Généralement, les personnes victimes d’un coup de chaleur sont admises à l’hôpital. "Dans les formes bénignes et rapidement prises en charge, le coup de chaleur dure généralement moins de 12 heures", indique le Journal des Femmes. Grâce à une meilleure prise en charge, la mortalité a diminué ces dernières années. Lors des deux canicules de l’été 2019, Santé Publique France a recensé 1 462 décès en excès. "Si la classe d’âge des plus de 75 ans est la plus touchée, les tranches d’âges 15-44 et 65-74 le sont également", note l’instance sanitaire dans un rapport.

Que faire pour pour éviter l'hyperthermie ?

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, n’oubliez pas de boire de l’eau régulièrement sans attendre d’avoir soif, évitez l’alcool, mangez en quantité suffisante, mouillez vous la tête et le corps régulièrement, évitez les efforts physiques et restez au frais en fermant les volets et les fenêtres le jour et aérez la nuit,. De bons réflexes qui vous permettront d’éviter le coup de chaleur ces prochains jours.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Il ne faut pas attendre d’avoir soif. Il faut boire un verre d’eau toutes les heures"