Cancer : il lui restait deux mois à vivre mais un "miracle" a tout changé

Cette patiente a reçu un médicament expérimental (Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Une patiente de 65 ans atteinte d'un cancer du sang est maintenant en rémission après avoir reçu un traitement expérimental.

Elle n'en revient pas de pouvoir maintenant parler de sa maladie au passé. Eliana Keeling, 65 ans, souffrait d'une leucémie myéloïde aiguë diagnostiquée en 2020. Ce cancer du sang débute dans la moelle osseuse avant de passer dans le sang. Un an après cette découverte, l'enseignante à la retraite apprend qu'elle est en phase terminale de la maladie et que son espérance de vie est limitée. Alors que la communauté scientifique estime qu'il lui reste environ deux mois à vivre, elle est aujourd'hui toujours en vie.

Comme le raconte The Sun, cette sexagénaire a pu bénéficier d'un traitement expérimental en intégrant un essai clinique au centre de cancérologie The Christie, à Manchester. Cet établissement est le plus grand centre de cancérologie à site unique en Europe. Dans le détail, cet essai clinique était basé sur un traitement expérimental et un autre médicament, l'azacitidine. Cette molécule est utilisée chez les adultes souffrant d'un cancer du sang et qui ne peuvent pas recevoir de greffe de cellules souches.

Une greffe de moelle osseuse

Et les résultats de cet essai clinique ont été immédiats. Dans les six mois, Eliana Keeling était en rémission et a pu bénéficier d'une greffe de moelle osseuse. "On m'a donné un nouveau souffle et j'ai l'impression que The Christie a fait un miracle", assure la patiente citée par le site anglais.

Toutefois, comme le rappelle le Dr Emma Searle, hématologue consultante chez The Christie, tous les patients ne répondent pas aussi bien qu'Eliana Keeling : "Eliana avait un mauvais pronostic et sa seule chance était l'essai clinique et la greffe de moelle osseuse pour une survie à long terme. Nous sommes vraiment ravis qu'Eliana ait eu une si bonne réponse et qu'elle soit maintenant guérie de sa leucémie. Étant donné qu'elle avait une espérance de vie très limitée lorsque la chimiothérapie n'a pas fonctionné, c'est un excellent résultat pour elle". D'autres essais sont nécessaires pour améliorer encore ce traitement et le rendre accessible au maximum de patients.

VIDÉO - Katinka Rambert : "Joseph hurle en disant que c’est injuste" - L’appel déchirant d’une mère pour sauver son fils de 3 ans