Publicité

Cancer du rein : ce symptôme méconnu que vous pouvez remarquer la nuit

Dans la plupart des cas, le cancer du rein se manifeste sans symptôme. Toutefois, certains signes doivent pousser à consulter un médecin.

Le plus souvent, le cancer du rein se manifeste sans symptôme (Getty Images)

Le cancer du rein est associé à plusieurs facteurs de risque dont le tabagisme, le surpoids et un traitement par dialyse depuis plus de trois ans. "Un cancer du rein peut prendre naissance à partir d'une cellule de différentes parties du rein ; dans la majorité des cas, il se développe à partir d'une cellule du parenchyme rénal. Ce type de cancer du rein porte le nom de carcinome à cellules rénales", détaille l'Inca.

Si bien souvent, le cancer du rein ne présente aucun symptôme évidement, le Mirror, reprenant une information du NHS, met en garde contre un symptôme de la maladie qui peut se manifester pendant la nuit. Le système de santé publique du Royaume-Uni explique en effet qu'une transpiration importante, y compris la nuit, pourrait être un symptôme de ce type de cancer. Toutefois, une température importante et des sueurs peuvent également être le signe d'une infection autre qu'un cancer.

À LIRE AUSSI >> Dans nos cellules, une "empreinte digitale" prédirait notre risque de cancer

Un œdème au niveau des jambes

L'Institut national du cancer liste d'autres signes pouvant être liés à cette maladie : une hématurie, c'est-à-dire la présence de sang dans les urines, une douleur dans le flanc, une toux ou un essoufflement, etc. Le cancer du rein "peut être à l'origine de symptômes non spécifiques comme une altération de l'état de santé général qui se manifeste par une perte de poids et/ou une fièvre inexpliquée".

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Quasiment tous les cancers peuvent être évités si vous faites cela"

Et de compléter : "Plus rarement, le cancer du rein se révèle par une complication comme un œdème au niveau des jambes dû à l'obstruction de la veine cave par des cellules cancéreuses. Il peut s'exprimer de manière inhabituelle, comme par une augmentation du nombre de globules rouges (polyglobulie)".

En cas d'apparition de certains symptômes ou de sang dans les urines, il est recommandé de consulter un médecin qui pourra réaliser un bilan.