Publicité

CAN: le Sénégal et Lamine Camara en totale maîtrise pour leur premier match contre la Gambie

En un mot: maîtrisé. Le Sénégal a assumé son statut de favori en battant la Gambie (3-0) avec un doublé du jeune Lamine Camara pour entamer la défense de son titre, ce lundi à Yamoussoukro lors de son premier match de Coupe d'Afrique des nations.

Comme la Côte d'Ivoire, vainqueur de la Guinée-Bissau (2-0) au match d'ouverture, les hommes d'Aliou Cissé ont échappé aux pièges tendus aux cadors depuis le début de la CAN. Le Nigeria a en effet été accroché par la Guinée Équatoriale (1-1), l'Égypte ne s'est sauvée contre le Mozambique (2-2) que sur un penalty de Mohamed Salah dans le temps additionnel, et le Ghana a même perdu contre le Cap-Vert (2-1), dans les dernières minutes.

Un but tôt marqué par le Marseillais Pape Gueye (4e) et un carton rouge juste avant la pause pour le Scorpion Ebrima Adams (45e+8), pour un coup de coude à Lamine Camara, ont facilité la tâche des Lions.

A dix contre onze, par 35°C, les courageux Scorpions n'ont pas pu piquer le Lion, comme l'espérait leur sélectionneur belge Tom Saintfiet. Leur meilleure action est venue d'un coup franc de leur meilleur joueur Musa Barrow dans le petit filet (17e). La Gambie, quart de finaliste surprise pour sa première CAN il y a deux ans, est mal partie pour rééditer son exploit.

Le golazo de Lamine Camara

En début de seconde période, une frappe croisée du talentueux messin Lamine Camara (52e), le symbole de la relève du haut de ses 20 ans, a donné encore plus de confort aux Sénégalais.

Ils ont tout fait pour conjurer la malédiction des tenants du titre. Depuis que l'Égypte, championne d'Afrique en 2010, a même manqué la qualification pour l'édition suivante, un seul champion d'Afrique a réussi à sortir de la phase de groupes: le Cameroun, en 2019, pour néanmoins s'arrêter dès les huitièmes de finale, battus par le Nigeria (3-2).

A 2-0, le Sénégal a contrôlé le match et économisé des forces sous l'accablant soleil du début d'après-midi, avec des pauses fraîcheurs pour les joueurs et des messages sur les grands écrans conseillant au public de rester à l'ombre du toit en ellipse du stade Konan-Banny.

La chaleur n'a pas altéré l'ambiance dans un stade plutôt bien rempli, assurée notamment par deux kops - tribunes derrière les buts -, aux couleurs vert, jaune et rouge du Sénégal, chantant et dansant au son des tam-tams, mais sans vuvuzelas, ces cornes de brume qui avaient un peu phagocyté l'ambiance au Cameroun, il y a deux ans.

Les téléspectateurs eux n'ont pas pu tout voir, une panne des faisceaux satellites ayant coupé la retransmission du match pendant une bonne vingtaine de minutes en fin de première période. Heureusement que la diffusion fonctionnait à nouveau lors du second acte: il aurait été dommage de rater la magnifique frappe enveloppée de Camara pour son doublé (86e).

Les Sénégalais affronteront le Cameroun lors de leur 2e match de poules, le 19 janvier à 18h.

Article original publié sur RMC Sport