Publicité

CAN 2024: la CAF ouvre une enquête après la fin de match tendue entre le Maroc et la RD Congo

La Confédération Africaine de Football sort du silence. Deux jours après les tensions de fin de match entre le Maroc et la RD Congo (1-1), où une bagarre générale a éclaté, la CAF annonce l'ouverture d'une enquête "contre la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) suite à des incidents d'après-match survenus lors de la Coupe d'Afrique des Nations". Elle ajoute qu'elle ne fera "aucun commentaire à ce sujet tant que l'enquête n'est pas terminée".

>> L'actualité de la CAN en direct

Le message de paix de Romain Saïss

Au coup de sifflet final, Walid Regragui et Chancel Mbemba avaient failli en venir aux mains. Le défenseur de l'OM avait également été coursé par Youssef En-Nesyri dans les couloirs. Face à l'ampleur de la situation, le capitaine marocain Romain Saïss a publié un message de paix.

"Le football reste du sport, avec de la tension, de l’adrénaline et j’en passe. Ce qui est sûr le terrain reste sur le terrain. On fait tous des erreurs avec la pression et l’enjeu d’une grande compétition. Mais il ne faut pas tout mélanger et laisser place à un déferlement de haine de part et d’autre. On est tous fiers de représenter l’Afrique, fiers d’être africains, peu importe nos origines. Ne nous divisons pas pour des bêtises, cela reste du foot. Restons unis pour montrer le meilleur visage dans cette CAN et la fraternité qui unit notre continent. Africa United. Stop au racisme. Stop à la haine", a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Article original publié sur RMC Sport