Publicité

CAN 2024: la Côte d’Ivoire renverse le Nigeria et décroche son troisième sacre au bout de la folie

Didier Drogba est passé par toutes les émotions. Comme tous ses compatriotes. Intenable dans les tribunes du stade Alassane Ouattara, l’ancien buteur a vibré comme jamais lors de la victoire de la Côte d’Ivoire face au Nigeria, ce dimanche au nord d’Abidjan, en finale de la Coupe d’Afrique des nations 2024 (2-1). Au terme d’un scénario renversant, les Éléphants l’ont emporté à domicile grâce à une tête sur corner de Franck Kessié (62e) et une reprise en déséquilibre de Sébastien Haller (81e). De quoi mettre à terre les Super Eagles du Ballon d’or africain Victor Osimhen (nerveux et inefficace), qui avaient pourtant ouvert le score grâce à leur capitaine William Troost-Ekong (38e).

Une immense explosion de joie a retenti au coup de sifflet final. Émus aux larmes, les joueurs et les supporters ont célébré dans une liesse impressionnante le troisième sacre continental de leur pays (après 1992 et 2015). Un trophée que les coéquipiers de Serge Aurier sont allés chercher au courage.

Au bord du gouffre à l’issue de la phase de poules, après avoir été corrigés par la Guinée Équatoriale (0-4), ils se sont qualifiés de justesse pour les 8es de finale en terminant parmi les meilleurs troisièmes (grâce notamment à une ultime victoire du Maroc).

Adringa MVP de la finale

Emerse Faé a alors remplacé Jean-Louis Gasset sur le banc pour mener les Ivoiriens vers des succès mythiques contre le Sénégal (1-1, 5 tab à 4), le Mali (2-1, ap), la RD Congo (1-0) et enfin le Nigeria. Lors de cette finale sous haute tension, les partenaires de Simon Adringa (élu homme du match) ont largement dominé les débats (63% de possession, 18 tirs à 5). Mais ils ont encore dû puiser dans leurs ressources mentales pour faire la différence devant des gradins compactes et presque entièrement oranges.

Grâce à ce troisième triomphe à la CAN, la Côte d’Ivoire rejoint le Nigeria au palmarès de la compétition, derrière l’Égypte (7), le Cameroun (5) et le Ghana (4). Un moment inoubliable pour l’équipe de Seko Fofana, qui se présentera en tenante du titre lors de la prochaine édition, prévue au Maroc à l’été 2025.

Article original publié sur RMC Sport