Publicité

Cameroun: "Je vais tout assumer", André Onana répond aux critiques sur son arrivée tardive

André Onana pourra toujours s’évertuer à rappeler que la Fédération camerounaise l’a autorisé à jouer un dernier match avec Manchester United (dimanche dernier contre Tottenham, match nul 2-2) avant le début de la Coupe d’Afrique des nations, cela n’atténuera pas les critiques formulées à son encontre.

Au Cameroun, on sait que les relations entre le gardien et la sélection sont tumultueuses depuis un certain temps. André Onana avait quitté ses partenaires en pleine Coupe du monde en raison d’un différend avec son sélectionneur. Ces derniers jours, il avait déjà repoussé une première fois son arrivée à la CAN afin de disputer un match de FA Cup.

"Je vais tout assumer", a assuré le gardien des Red Devils et des Lions Indomptables lundi soir, avant l’entrée en lice de sa sélection face à la Guinée (1-1), un match que les Camerounais ont joué sans leur gardien n°1. Et pour cause, ce dernier a fait le voyage depuis l’Angleterre vers la Côte d’Ivoire dans la nuit de dimanche à lundi, atterrissant sur le sol ivoirien à 4h du matin.

"Mon pays passe avant tout"

"Comment voulez-vous le faire jouer à 17 heures?", s’est défendu le sélectionneur Rigobert Song. “Qu’ils continuent de me critiquer, je suis habitué à ça, je vis avec, c’est mon quotidien depuis des lustres, a répliqué en souriant le gardien camerounais, un brin provocateur au micro de Canal+. Moi, je fais ce qui est bien pour mon pays, ce qui est bien pour moi. Pour mettre ce pays aussi haut, il faut être bien en club."

Manchester United avait obtenu un accord à l’amiable avec la Fédération camerounaise à l’issue de longues tractations entre les différentes parties impliquées. S’il a laissé sa place dans le but à Fabrice Ondoa, André Onana devrait retrouver une place de titulaire contre le Sénégal (19 janvier) et la Gambie (23 janvier).

Onana avait annoncé sa retraite internationale à l'issue de la Coupe du monde 2022, et en était finalement sorti en septembre 2023: "Je réponds à l'appel de ma nation avec une certitude inébranlable", avait-il déclaré. "Mon pays passe avant tout", a-t-il encore juré au micro de nos confrères de Canal+, lundi soir.

Article original publié sur RMC Sport