Cambadélis : « Montebourg candidat ? Ce serait un naufrage. »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L'ancien premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis à Paris, en juillet 2019. 
L'ancien premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis à Paris, en juillet 2019.

On a connu Jean-Christophe Cambadélis plus optimiste sur l?avenir de la France. L?ancien premier secrétaire du Parti socialiste entrevoit une « crise de régime rampante » que les sondages ne parviennent pas à saisir. Selon lui, Emmanuel Macron et Marine Le Pen auraient tort de considérer que la présidentielle se jouera entre eux. Cambadélis, faute d?une primaire au PS où il aurait tenté sa chance, se range derrière Anne Hidalgo ? qui, pour obtenir l?investiture socialiste, doit encore passer par des modalités sur lesquelles les délégués PS devront trancher ce week-end pour se départager d?éventuels concurrents, comme le maire du Mans Stéphane Le Foll. Mais que le paysage est sombre pour la gauche? Une analyse à lire dans notre grand entretien politique du week-end.

Le Point : Nous sommes à sept mois de la présidentielle et pour l?instant, les sondages indiquent toujours que Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont qualifiés au second tour. Qu?est-ce qui peut troubler ce face-à-face déjà vu en 2017 ?

Jean-Christophe Cambadélis : L?humeur des Français ! Sous le masque d?une apparente stabilité se cache la plus grande instabilité. La situation politique est plus volatile qu?on ne le dit, plus insaisissable qu?on le croit. La France se désespère. L?envie de rupture, de sécession, de protestation touche, quel que soit le sujet, un tiers des Français. L?abstentionnisme de masse se manifeste lors des élections. Une majorité de Français doutent de la démocratie et même [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles