Call Jane (Canal+) : L’histoire vraie du réseau d'avortement clandestin "Jane" dans l'Amérique des années 1960

© 2022 Vintage Park, Inc. All rights reserved.

Joy (Elizabeth Banks), épouse et mère de famille bourgeoise, doit prendre une décision difficile. Aller au terme de sa grossesse pourrait compromettre sa vie. Mais, à Chicago, à la fin des années 60, l’avortement est encore illégal et oblige les femmes à avoir recours à des opérations clandestines. Joy fait alors appel à Call Jane, une sorte de société secrète féminine et féministe dirigée par Virginia (Sigourney Weaver), une hippie, qui fait pratiquer l’avortement, puis accompagne les femmes après l’intervention… C’est un sujet ô combien universel, sensible et encore d’actualité auquel s’est attaquée la réalisatrice Phyllis Nagy. Celui du droit des femmes à avoir recours à l’interruption de grossesse dans un pays, les États-Unis, dont certains États sont aujourd’hui en train de remettre en cause ce principe fondamental, édicté par la Cour suprême et l’arrêt Roe v.Wade, en 1973.

À lire également

"Un avortement clandestin, si jeune à 28 ans" : les mots poignants d'Isabel Otero pour sa mère décédée

L’AVORTEMENT, MAIS PAS QUE…

Inspiré de l’histoire vraie du réseau Jane, ce film révèle des personnages ordinaires confrontés à des situations extraordinaires. "Je voulais retranscrire un récit intensé...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi