Publicité

Ça commence aujourd'hui - "Ça fait vraiment peur", "Une maladie effrayante et dangereuse", "Jamais entendu parler de cette pathologie" : victime de psychose, une jeune mère qui a voulu tuer son bébé choque la Toile

Ce mercredi 24 janvier 2024, dans "Ça commence aujourd'hui" sur France 2, Julia a livré un témoignage saisissant sur la psychose puerpérale. Un trouble psychiatrique grave survenu après la naissance de son enfant, et qui a poussé la jeune femme à envisager le pire...

Ça commence aujourd'hui : victime de psychose, une jeune mère avoue avoir voulu tuer son bébé et choque la Toile

Depuis le lundi 22 janvier 2024, "Ça commence aujourd’hui" consacre sa semaine de diffusion à la santé mentale. Face à Faustine Bollaert, des invités viennent ainsi livrer de précieux témoignages autour de sujets souvent tabous...

Vidéo. Découvrez la minute de Faustine Bollaert

Après un numéro sur le trouble dissociatif de l'identité qui a troublé les internautes,"Ça commence aujourd’hui" a consacré un nouveau numéro à un thème inédit et tout autant entouré de mythes, idées reçues et tabous : la psychose puerpérale. Différente de la dépression post-partum ou du baby blues dont souffrent de nombreuses mamans, la psychose puerpérale se caractérise par des hallucinations, délires et idées noires qui surviennent seulement quelques jours après l’accouchement. L’état de confusion et de délire est tel que les jeunes mamans qui en souffrent peuvent aller jusqu’à de graves extrêmes, les mettant en danger autant que leurs enfants. Ce fut le cas pour les invités de "Ça commence aujourd’hui" sur France 2, ce mercredi 24 janvier 2024.

"Il fallait que j'organise un suicide collectif"

Pour Julia, la psychose puerpérale s’est déclarée seulement deux jours après la naissance de son fils, Antoine, à Singapour, le 18 novembre 2022. En grave détresse psychologique et incapable de dormir, la jeune femme a d’abord éprouvé un puissant sentiment de regret, celui d’avoir donné vie à son premier enfant, pourtant très désiré jusqu’alors. Suivent de violentes crises de panique qui mènent Julia à penser au pire : un suicide collectif : "Il fallait que j’organise un suicide collectif avec mon mari et mon bébé (…) j’imaginais des scénarios très réalistes, je m’étais imaginé comment je pouvais en arriver à ce résultat (…) quand j’avais le bébé dans les bras, je pensais à lui faire du mal aussi." L’illustration de l’extrême détresse psychologique dans laquelle se trouvait la jeune maman.

Pour Arnaud, son compagnon, cette période de psychose puerpérale a aussi été particulièrement violente à vivre, d’autant que le sujet est encore trop peu connu et appréhendé par les jeunes parents. "C’était surréaliste. Le contraste entre son bonheur d’être enceinte et son regret d’avoir fait un bébé était incompréhensible. Ça fait peur, on ne comprend pas, on n’est pas du tout familiarisés par le sujet" a confié le jeune papa sur le plateau de "Ça commence aujourd’hui", précisant comment il avait essayé de "raisonner" sa compagne qui voulait absolument se suicider. "J’avais tout le temps peur qu’elle le fasse, je la surveillais tout le temps" a-t-il déclaré les larmes aux yeux.

Vidéo. "Elle a dit qu’elle avait des pulsions de mort sur son bébé et personne ne la prenait au sérieux"

Et lorsque son papa est venu lui prêter main forte à Singapour, Julia a avoué être passée à l’acte. En balade avec son père et son bébé, la jeune femme est montée en haut d’une tour... et a été arrêtée in extremis. Rentrée en France pour se soigner, Julia n'est pas parvenue à chasser les idées noires : "Pour moi, dans tous les cas, ma vie était foutue. Singapour ou la France, ça ne changeait rien. La seule chose qui changeait, c’étaient les scénarios pour mettre fin à ma vie. Et c’est là que j’ai pensé au suicide collectif" a-t-elle avoué. Alarmés, les beaux-parents de Julia ont alors fait intervenir médecin de famille qui a fait interner la jeune femme en hôpital psychiatrique. Il aura fallu de longs mois et un lourd traitement médicamenteux pour que Julia guérisse.

Sur la Toile, le témoignage fort de cette jeune maman en proie à la psychose puerpérale a bouleversé les internautes, certains choqués et interloqués par les mots troublants de Julia, d'autres intrigués par ce mal pas assez connu...

Une fois encore, "Ça commence aujourd'hui" a livré une émission nécessaire pour faire bouger les lignes autour de ce mal qui touche tant de jeunes mères, mais qui reste mal diagnostiqué ou ignoré...

Ce contenu pourrait également vous intéresser.