Côte d’Ivoire-Guinée Bissau: avec un Fofana en grande forme, les Éléphants réussissent leurs débuts à la CAN

Côte d’Ivoire-Guinée Bissau: avec un Fofana en grande forme, les Éléphants réussissent leurs débuts à la CAN

La Côte d’Ivoire réussit son entrée dans sa Coupe d’Afrique des nations. Dans un stade Alassane Ouattara entièrement acquis à sa cause, les Éléphants ont parfaitement entamé la compétition en écartant la Guinée-Bissau à Abidjan (2-0) et se positionnent déjà en tête du groupe A.

>> Revivez Côte d’Ivoire-Guinée Bissau

Un départ canon des Ivoiriens

Si la pression pouvait prendre le pas sur les hommes de Jean-Louis Gasset, il n’en a rien été. Sérieux, appliqués et volontaires dès le coup d’envoi, les doubles champions d’Afrique ont rapidement pris le contrôle du match. Et qui d’autre que Seko Fofana pour guider les Éléphants? L’ancien lensois, en difficulté à Al-Nassr, a résisté à la défense de la Guinée-Bissau pour ouvrir le score d’une frappe enroulée du pied droit (1-0, 4e). Supérieure techniquement, la Côte d’Ivoire a logiquement dominé les débats mais a temporisé après un premier quart d’heure intense où Singo aurait pu doubler la mise de la tête.

Dans une rencontre où les erreurs techniques ont été nombreuses, la Guinée-Bissau a tenté quelques sorties de balle pour faire frissonner l’arrière-garde ivoirienne mais les coéquipiers de Mama Baldé ont manqué de lucidité pour faire flancher leurs adversaires, tout proches du break avant la pause sur une nouvelle frappe enroulée de Fofana, détournée par le bout des gants de Djoco sur la transversale.

Le numéro de Krasso

Sur un rythme plus tranquille au retour des vestiaires, les Éléphants ont fait le break à l’heure de jeu. Après un bon travail de Bamba sur le côté gauche, Jean-Philippe Krasso a joué les équilibristes dans la surface pour donner deux buts d’avance au pays hôte (2-0, 58e). Malgré l'écart au tableau d'affichage, la défense ivoirienne a lâché du lest pour donner quelques cartouches à la Guinée-Bissau, qui n'a pas su en profiter pour faire trembler Yaya Fofana.

Avec ce succès 2-0, les coéquipiers de Seko Fofana confirment la réussite des pays hôtes de la CAN. Depuis 1998 et un revers du Burkina Faso contre le Cameroun (0-1), la sélection organisatrice de la compétition n'a jamais perdu. Citée parmi les favorites de la compétition, la Côte d’Ivoire tentera de confirmer ce bon résultat en allant chercher la qualification pour les huitièmes de finale face au Nigéria jeudi, pendant que la Guinée-Bissau essaiera de se relancer face à la Guinée Équatoriale.

Article original publié sur RMC Sport