Publicité

Blinken à Paris : le secrétaire d’État américain va rencontrer Macron pour parler Ukraine, Gaza et Haïti

Le président français Emmanuel Macron avec le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, ici en décembre 2022 à Washington.
ROBERTO SCHMIDT / AFP Le président français Emmanuel Macron avec le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken, ici en décembre 2022 à Washington.

INTERNATIONAL - Plusieurs dossiers délicats au programme. En France ce mardi 2 avril pour la première fois depuis deux ans, le francophile chef de la diplomatie américaine Antony Blinken rencontrera en fin de journée Emmanuel Macron pour aborder les « dossiers mondiaux », comme le précise le communiqué de presse officiel du secrétaire d’État américain.

Le « syndrome de La Havane » aurait été causé par une arme sonique russe, selon cette enquête journalistique

L’occasion de nouvelles discussions entre la France et les États-Unis qui porteront logiquement sur les moyens de soutenir l’Ukraine en guerre contre la Russie, l’extension du conflit à Gaza et sur les moyens nécessaires pour stabiliser la crise en Haïti. Sans oublier la préparation du Sommet de l’Otan qui se déroulera à Washington, au mois de juillet.

· L’avenir de l’aide à l’Ukraine

En début de journée, le secrétaire d’État américain a tout d’abord accompagné le ministre des Armées à Versailles sur le site de Nexter, la filiale du groupe franco-allemand KNDS qui produit les canons Caesar livrés à Kiev. Sur le sujet de l’aide à l’Ukraine, les États-Unis sont dans une position délicate. Principal soutien de Kiev depuis l’invasion russe, ils sont confrontés au blocage d’un programme de 60 milliards de dollars d’aide militaire par l’opposition républicaine au Congrès. Une situation qui dure depuis plusieurs mois.

« Les investissements dans la base industrielle de défense sont aussi un investissement pour nous-mêmes », a plaidé Antony Blinken à Versailles, plaidant pour que le Congrès américain agisse « rapidement et efficacement ». Sébastien Lecornu a quant à lui annoncé que la cadence de production des Caesar passerait de six à douze par mois « dans les temps qui viennent ».

Fin février, des chefs d’État et de gouvernement réunis à Paris s’étaient accordés sur plusieurs chantiers comme l’augmentation des livraisons de munitions à l’Ukraine, la cyberdéfense, le déminage ou encore la production industrielle d’armement en Ukraine.

· Discussions sur le Proche-Orient

Lors d’un déjeuner de travail Stéphane Séjourné, Antony Blinken a également évoqué le dossier de Gaza, où l’aide humanitaire est toujours insuffisante et où l’espoir d’un cessez-le-feu est particulièrement fragile.

À l’issue de leur entretien, les deux responsables ont unanimement dénoncé l’attaque d’une ONG américaine par Tsahal. Stéphane Séjourné a exprimé la « condamnation ferme » de la France après « la frappe israélienne qui a conduit à la mort de sept humanitaires » de World Central Kitchen tués à Gaza. Le secrétaire d’État américain a réclamé une enquête « rapide et impartiale ». « Nous avons parlé directement aux autorités israéliennes […] nous les avons exhortées à mener une enquête […] pour comprendre exactement ce qui s’est passé ».

De manière plus globale, la position de la France et des États-Unis contre l’action militaire sans concession de l’État hébreu sur la bande de Gaza se fait de plus en plus ferme. Le ministre français était d’ailleurs au Caire durant le week-end, lieu de pourparlers pour une trêve depuis plusieurs mois par l’intermédiaire de médiateurs internationaux, parmi lesquels les États-Unis.

Mais à la veille de cette rencontre à Paris, des responsables israéliens avaient « accepté de prendre en compte » les préoccupations américaines au sujet de l’offensive prévue par Israël sur Rafah.

· Crise en Haïti, Conférence sur le Soudan…

Parmi les autres dossiers chauds de ce programme franco-américain, l’inévitable question de la crise en Haïti, l’État des Grandes Antilles partageant de nombreux liens avec la France et les États-Unis. Le pays est soumis au contrôle de gangs armés depuis la fin du mois de février, occasionnant des attaques régulières contre les postes de police, les prisons, l’aéroport ou le port maritime de l’île.

Et sans accord sur une transition pacifique après le départ du Premier ministre Ariel Henry, poussé vers la sortie par ces mêmes gangs, la nécessite de rétablir la sécurité sur place devient une priorité. Mais à l’heure actuelle, les désaccords entre les partis politiques et les autres parties prenantes en charge de la nomination d’un nouveau Premier ministre empêchent le retour au calme. Le conseil de transition annoncé n’ayant toujours pas été formé depuis la démission d’Ariel Henry le 11 mars. Mais outre l’instabilité politique, la population haïtienne subit aussi une grave crise humanitaire, avec des pénuries de nourriture, de médicaments et d’autres produits de base.

La question du Soudan devrait également être évoquée avec Stéphane Séjourné et Emmanuel Macron. Après un an de guerre, la France organisera une conférence internationale qui doit permettre de rappeler cette crise oubliée et ainsi débloquer plus facilement des fonds humanitaires, comme l’indique RFI. Cette conférence France-UE-Allemagne à Paris aura lieu à Paris le 15 avril.

À voir également sur Le HuffPost :

Otan : à 75 ans, l’alliance militaire sous le coup de menaces « multiples » avec la Russie en « fil rouge »

Guerre Israël-Hamas : des humanitaires de l’ONG World Central Kitchen tués à Gaza