Publicité

Blessé au genou et moqué pour son poids, Neymar la joue discret lors de son 32e anniversaire

Il avait l’habitude de faire du 5 février un véritable événement. Lorsqu’il évoluait au PSG, Neymar s’offrait chaque année une énorme fête d’anniversaire, dont il partageait de nombreuses photos et vidéos sur les réseaux. Mais la star brésilienne a choisi de se montrer plus sobre, ce lundi, à l’heure de souffler sa 32e bougie. L’attaquant d’Al Hilal, qui a rejoint l’Arabie saoudite l’été dernier (pour 90 millions d’euros), s’est contenté de poster quelques clichés sur son compte Instagram.

L’occasion de dévoiler la tenue sombre qu’il portait lors de ses festivités organisées au Brésil, avec un béret de la marque Louis Vuitton. Une photo likée notamment par Lionel Messi.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"J’ai pleuré, j’ai souri et j’ai été très heureux de cette journée. Après onze ans, c’était incroyable de célébrer avec ma famille et mes amis", a écrit le buteur de la Seleçao en commentaire. De quoi imaginer un anniversaire en comité plus restreint, loin des "big parties" organisées il y a quelques années à Paris. Rien n'a en tout cas fuité dans la presse brésilienne. Dans sa story, le "Ney" a tout de même relayé de nombreux messages de félicitations envoyés par ses proches, comme Sergio Ramos, Keylor Navas, Nenê, Lucas Paqueta, Rodrygo ou Vinicius Jr.

"Surpoids oui, mais gros je ne crois pas"

Victime d’une rupture des ligaments croisés antérieurs et du ménisque du genou gauche avec l’équipe du Brésil mi-octobre, Neymar est actuellement en pleine rééducation. Après avoir été photographié le 28 janvier dernier à l’anniversaire de Romario, l’ancien crack de Santos a été victime d’une vague de moqueries sur son hygiène de vie et sa supposée prise de poids.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Il a répondu à ses "haters" en publiant une vidéo censée montrer qu’il n’est pas dans un si mauvais état de forme. "Surpoids oui, mais gros, je ne crois pas", s'est défendu l’ex-n°10 du PSG, qui n’a fait que cinq apparitions avec Al Hilal depuis son arrivée au Moyen-Orient, où il s’est engagé jusqu’en 2025.

Article original publié sur RMC Sport