"Pas besoin d’aller sur Tik Tok pour entendre n’importe" : Thomas Sotto se paye Ségolène Royal dans Télématin

France 2

Le journalisme a de nouveau défis à relever à l'heure des fake news relayées sur les réseaux sociaux, et notamment sur Tik Tok. Et selon un rapport de NewsGuard, une entreprise spécialisée dans la lutte contre la diffusion de fausses informations, "la toxicité" de cette application adorée par les ados "constitue désormais un danger" dans le domaine. C'est le sujet dont un chroniqueur a parlé dans Télématin, ce matin.

Dans cette étude, entre autres exemples frappants des dérives dangereuses, on cite des vidéos sur l'avortement, l'assaut du Capitole, les vaccins contre le Covid, en passant par une "recette de l'hydroxychloroquine", ou le vol de l'élection américaine de 2020. Un sujet cité - le massacre de Boutcha, qui serait une mise en scène des Ukrainiens - a particulièrement fait réagir Thomas Sotto, ce mardi.

À lire également

Écartée de BFMTV, Ségolène Royal dénonce une "censure" de la chaîne

Le collègue de Julia Vignali a en effet estimé : "Il n’y a pas besoin d’aller sur Tik Tok pour entendre n’importe quoi sur Boutcha, coucou Ségolène Royal". Un tacle à l'ancienne ministre, tout récemment virée de l'antenne de BFMTV pour avoir remis en cause certains crimes...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi