Publicité

Belgique: un évêque destitué par le pape pour des actes pédocriminels

Il y a quatorze ans, il reconnaissait avoir commis des actes pédocriminels pendant des années. Le religieux Belge Roger Vangheluwe s'est vu retiré son titre d'évêque -dont il bénéficiait encore depuis toutes ces années- par le pape François, a indiqué ce jeudi 21 mars la conférence des évêques de Belgique.

Roger Vangheluwe, 87 ans, qui vit reclus dans une abbaye en France, "a été reconduit à l'état laïc", a précisé Tommy Scholtès, porte-parole des évêques de Belgique, confirmant une information du média officiel Vatican News.

Il a rappelé que le geste avait été réclamé à plusieurs reprises ces dernières années par les évêques de Belgique, jugeant "honteux que Roger Vangheluwe ait pu rester officiellement évêque et prêtre".

Fin janvier, le Premier ministre belge Alexander De Croo l'avait également demandé au représentant du Vatican à Bruxelles, "pour le bon déroulement de la visite du pape François" prévue en septembre en Belgique.

C'est "une démarche importante pour les victimes", avait aussi relevé le dirigeant libéral flamand sur le réseau X (anciennement Twitter).

Des crimes prescrits

Roger Vangheluwe avait été contraint de quitter ses fonctions d'évêque de Bruges (nord) en 2010, quand il avait reconnu avoir fait subir des sévices sexuels à l'un de ses neveux mineurs pendant treize ans, à partir des années 1980. Il avait ensuite avoué des actes commis sur un deuxième neveu durant deux ans.

Ses crimes étant prescrits, il n'a jamais été condamné par la justice, mais le scandale a refait surface à l'automne 2023 en Belgique avec la diffusion d'un documentaire choc dénonçant l'inaction et le mutisme de l'Église pendant des décennies sur les agressions sexuelles commises par des ecclésiastiques.

Les évêques belges ont alors renouvelé leur demande de destitution. Ils ont aussi fait valoir auprès du Vatican que le dossier canonique de Roger Vangheluwe comportait désormais "la déclaration d'une victime ayant récemment témoigné de manière formelle" contre lui.

"La laïcisation de Roger Vangheluwe signifie qu'il peut maintenant, en principe, aller où il veut", a ajouté la conférence des évêques.

Avant de préciser: "toutefois, il a été convenu avec l'abbaye où il réside à ce jour (l'abbaye de Solesmes dans l'ouest de la France, NDLR) qu'il peut continuer à y séjourner dans l'isolement. Les évêques ont insisté pour qu'il le fasse effectivement"

Destituer un prélat, un fait rare, est considéré comme le châtiment le plus grave pour un ecclésiastique, déchu de tous ses droits et prérogatives de prêtre comme celui de dire la messe, y compris en privé.

Le cas le plus emblématique du pontificat de François concerne le cardinal américain Theodore McCarrick, ancien archevêque de Washington, reconnu coupable de violences sexuelles sur mineurs, défroqué en 2019.

Article original publié sur BFMTV.com