BD : Raoul Cauvin, père des « Tuniques bleues », est mort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Raoul Cauvin est mort à l'âge de 82 ans.
Raoul Cauvin est mort à l'âge de 82 ans.

Le scénariste belge de bande dessinée Raoul Cauvin, père de la série à succès Les Tuniques bleues et de la série jeunesse Cédric, est décédé jeudi à 82 ans, trois mois après avoir annoncé être atteint d?un cancer incurable, a annoncé Dupuis, sa maison d?édition. « C?est avec une immense émotion que nous vous faisons part du décès de Raoul Cauvin, un des plus grands hommes du monde de la bande dessinée », a indiqué l?éditeur tôt vendredi dans un communiqué. « Nous sommes en pensée avec [?] les millions de lecteurs qui ont adoré sa drôlerie et son comique de situation à travers la publication de ses séries », a-t-il ajouté.

Raoul Cauvin doit principalement sa notoriété aux Tuniques bleues, une série à succès d?une rare longévité, qui s?est écoulée à des millions d?exemplaires en un demi-siècle. Elle raconte avec humour les aventures de deux soldats américains, un militariste convaincu et un autre engagé malgré lui, qui combattent les « Sudistes » pendant la guerre de Sécession (1861-1865). Avec plus de 15 millions d?albums vendus en français ? sans compter les traductions en anglais, allemand, néerlandais et d?autres langues ?, ces Laurel et Hardy de la BD ont fait découvrir le conflit américain à bon nombre d?Européens.

« Cédric », grand succès de la BD jeunesse

Et ce succès populaire pousse Cauvin à devenir un auteur prolifique pour son éditeur Dupuis, en collaborant avec quantité d?autres dessinateurs : entre autres Berck (Sammy et Lou), Nic (Spirou et Fanta [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles