Publicité

Bassin d'Arcachon: des ostréiculteurs organisent un blocage avec dégustation d'huîtres pour alerter l'État

Après les agriculteurs, les apiculteurs, au tour des ostréiculteurs de se mobiliser. Ce lundi 5 février, plusieurs dizaines de producteurs ont installé un barrage sur l'autoroute A660 à hauteur de la commune de Biganos, en Gironde, rapportent des médias locaux.

Le blocage filtrant a débuté dès 6 heures du matin et il est tenu dans les deux sens de circulation entre Biganos et Le Teich. Les producteurs obligent les véhicules circulant sur l'axe routier à quitter l'A660 et à suivre une déviation.

Des stands de dégustation ont en plus été installés sur place pour faire goûter leurs produits aux automobilistes de passage.

Demande d'aides financières

Cette action vise à interpeller une nouvelle fois l'État pour que les ostréiculteurs obtiennent des aides financières après le coup dur subi peu avant les fêtes de fin d'année 2023.

L'interdiction temporaire de la pêche, de la récolte et de la commercialisation de l'ensemble des coquillages avait été prononcée pendant plus de 3 semaines en raison de cas de "toxi-infections alimentaires collectives" dus à une contamination au norovirus.

Les ostréiculteurs ont estimé leurs pertes financières à environ 7 millions d'euros, alors que Noël et le Nouvel An sont habituellement une période faste pour la filière.

Des "ventes en chute libre" après le norovirus

Pour les producteurs, même si les interdictions ont été levées, les clients se font moins nombreux. "Il y a encore de la méfiance", estime Mathieu Garrigue, ostréiculteur à La Teste, auprès de France Bleu.

"Nos chiffres d’affaires sont amputés et les ventes en chute libre", s'inquiètent-ils dans un tract distribué aux automobilistes, selon Sud Ouest.

"C’est, pour certains d’entre nous, l’impossibilité de se verser un salaire, de payer nos employés, nos cotisations et de rembourser nos emprunts", expliquent-ils.

La députée Renaissance de Gironde Sophie Panonacle était présente ce lundi matin auprès des ostréiculteurs pour les assurer de sa mobilisation. Elle a aussi fait savoir dans un communiqué avoir "adressé deux courriers à Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et à Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, pour les alerter sur les indemnisations attendues par les ostréiculteurs et sur les subventions pour le financement des travaux d’assainissement du Syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon (Siba)".

Article original publié sur BFMTV.com