Publicité

Barça: Dani Alves déchu du statut de légende du club après sa condamnation

Le Barça a pris ses distances avec Daniel Alves. Condamné à quatre ans et demi de prison pour le viol d’une jeune femme en discothèque, le Brésilien a disparu de la page du site officiel du club catalan consacrée aux légendes du club, un cercle très fermé auquel il appartenait jusqu’alors.

"Le Barça a rendu cet acte symbolique effectif une fois que la condamnation pour agression sexuelle a été prononcée", précise Sport. Selon UOL Esporte, le visage du Brésilien aurait disparu jeudi dernier.

Si le site officiel s'est empressé de balayer toute référence au passage de Daniel Alves, il n'en sera pas de même pour le musée en revanche. "Il figurera toujours sur les photos de l'équipe victorieuse de la Ligue des champions à Berlin (2015), par exemple. Parce qu'il faisait partie de l'équipe et que cela n'a pas de sens, ni n'est possible, de l'enlever de la photo", a expliqué le club au quotidien La Razon.

Le statut de légende du club conféré jusqu’ici à 102 joueurs qui ont porté le maillot blaugrana depuis la création du club (le 29 novembre 1899) a été récemment attribué à Sergio Busquets et Jordi Alba, partis rejoindre Lionel Messi aux Etats-Unis.

Alves compte faire appel de sa condamnation

Footballeur parmi les plus titrés de l’histoire, Daniel Alves avait acquis ce statut de légende du Barça grâce à ses 408 apparitions sous le maillot blaugrana (entre 2008 et 2016 puis en 2021-2022) et aux nombreux trophées remportés avec le club.

Alves a remporté trois Ligues des champions, trois Supercoupes d'Espagne, trois Coupes du monde des clubs, six Liga, quatre Coupes du Roi et quatre Supercoupes d'Espagne.

Bien que la peine soit très largement inférieure aux réquisitions du parquet, qui réclamait neuf ans pour l’ancien joueur du Paris Saint-Germain, Daniel Alves, en détention provisoire depuis un an et demi, a annoncé qu’il allait faire appel de cette décision, ce qui donnerait lieu à un second procès.

Daniel Alves a également été condamné à verser 150.000 euros d’amende à la jeune femme et à se tenir éloigné d’elle pendant neuf ans et demi, ainsi qu’à cinq ans de liberté surveillée une fois sa peine purgée.

Article original publié sur RMC Sport