Un balcon sur la mer (Arte) - Nicole Garcia : "Pourquoi j'ai choisi Jean Dujardin"

2010 Les Productions du Trésor / EuropaCorp / France 3 Cinéma / Pauline's Angel

Une grande partie de ce film, votre sixième long-métrage, se déroule en Algérie. De quoi est-il question ?

Nicole Garcia : C’est l’histoire d’un homme, Marc Palestro (incarné par Jean Dujardin, ndlr), qui rencontre une femme (Marie-Josée Croze) qui lui rappelle son amour d’enfance, en Algérie. Il va enquêter sur elle et découvrir sa propre identité, ses origines, et aussi reconstituer sa mémoire qui était fragmentée.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de réaliser ce thriller psychologique dont le héros est natif d’Oran, comme vous ?

Je voulais faire un film sur les confusions de la mémoire. Lorsque celle ci a subi un bouleversement aussi fort que la guerre et l’exil. C’est une histoire romanesque qui puise sa source dans une réalité historique. Le conflit algérien me semblait tout indiqué puisque, en tant que fille de pieds-noirs, j’ai vécu à Oran jusqu’à mes 15 ans. D’ailleurs, le scénariste du film, Jacques Fieschi, est, lui aussi, originaire de cette ville.

N’est-ce pas une façon de parler aussi de votre propre histoire ?

Mon héros a cru, un peu comme moi, que l’Algérie était déjà loin derrière lui, et il a fallu qu’il croise cette femme pour que ce passé douloureux lui revienne en mémoire. En ce qui me concerne, je ne pouvais parler de cette déchirure qu’à travers une fiction. J’ai insisté auprès des décorateurs pour qu’apparaisse le nom de la boutique de mon père, La Droguerie universelle. C’est mon Rosebu...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles