Au Maroc, des islamistes s'entraînaient à la décapitation

MADRID (Reuters) - Cinq Marocains et un Espagnol soupçonnés d'appartenir à une cellule islamiste dont les membres s'entraînaient à la décapitation ont été arrêtés lors d'une opération conjointe des polices marocaine et espagnole, a annoncé mercredi le ministère espagnol de l'Intérieur. Les arrestations ont toutes eu lieu au Maroc, à l'exception d'une dans l'enclave nord-africaine espagnole de Melilla. L'un des Marocains arrêtés avait un permis de résidence en Espagne. Le ressortissant espagnol est d'origine marocaine. Les membres de cette cellule dormante tenaient des réunions la nuit au cours desquelles ils préparaient des attaques de grande envergure, dit le ministère, et simulaient des séances de décapitation. Ces arrestations sont les premières à être signalées en Espagne depuis les attentats survenus en Catalogne à la mi-août qui ont fait 16 morts, la plupart à Barcelone. (Jésus Aguado, Gilles Trequesser pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles