Publicité

Au casting de "LOL: qui crie, sort", Camille Lellouche juge les propos de Blanche Gardin "très déplacés"

Revenant à son tour sur la polémique du salaire des acteurs dans LOL qui rit sort sur Prime, la comédienne Camille Lellouche, au casting de LOL qui crie, sort, le spin-off spécial Halloween, a jugé les propos de Blanche Gardin "très déplacés".

La comédienne et chanteuse Camille Lellouche, qui fait partie du casting de LOL qui crie, sort, le spin-off spécial Halloween, de l'émission d'Amazon Prime a jugé samedi sur RTL les propos de Blanche Gardin sur le salaire des participants au programme "très déplacés".

"Ils font ce qu'ils veulent, chacun fait ce qu'il veut", a-t-elle estimé.

"Je trouve ça très déplacé de sortir des montants comme ça. Parce que ça veut dire que c'est ce qu'elle (Blanche Gardin) vaut chez 'Lol', ce qu'on lui a proposé. Si j'avais su... j'irais tout le temps, je ferais toutes les saisons", a plaisanté Camille Lellouche.

"Peut-être qu'il y a en a qui ont touché ça, moi non"

"Peut-être qu'il y a en a qui ont touché ça, moi non. Il faut quand même se dire que c'est du divertissement, c'est quand même du travail. En amont on travaille des sketchs, on travaille des vannes, c'est pas de l'impro. Et il y a la promo aussi qui dure un moment. Une journée de tournage, ça dure 12 heures", a-t-elle défendu.

En avril dernier, l'humoriste Blanche Gardin avait dénoncé dans une tribune sur Facebook les salaires proposés aux participants à l'émission, la somme allouée à l'association caritative du gagnant, et s'était attaquée à la multinationale de Jeff Bezos.

"Oui, ça me gêne"

Dans sa publication, elle dénonçait ainsi le fait qu'Amazon "ne paye pas ses impôts en France", qu'elle émette "55,8 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an", qu'elle "utilise la main-d'œuvre des camps de concentration ouïghours" ou encore que "les emplois qu’elle crée en détruisant d’autres sont des emplois éreintant dans des entrepôts déshumanisés".

"Oui, ça me gêne de toucher, pour 8 heures de travail, cette somme affolante", avait-t-elle écrit, ajoutant que "l’association caritative de mon choix remporterait, elle, 50.000 euros, c'est-à-dire quatre fois moins, et encore, seulement si je gagne".

Amazon avait répondu à Blanche Gardin, expliquant que sa déclaration contenait "des commentaires faux et inexacts à propos d'Amazon", assurant contribuer "au dynamisme des territoires" et payer leur "juste part d'impôts".

De nombreux humoristes qui ont participé au programme se sont depuis exprimés, parmi lesquels Ramzy Bedia, Virginie Effira, ou encore Adèle Exarchopoulos et Jonathan Cohen.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute de Camille Lellouche