Attention, les vêtements Shein contiendraient "des produits chimiques dangereux"

A woman holds a Shein shopping bag stand outside the first permanent showroom of Chinese online fast fashion giant Shein on the opening day of the shop in Tokyo on November 13, 2022. (Photo by Yuichi YAMAZAKI / AFP) (Photo by YUICHI YAMAZAKI/AFP via Getty Images) (YUICHI YAMAZAKI via Getty Images)

En plus de polluer, la mode jetable mettrait également la santé des consommateurs en danger. Les vêtements de la marque Shein contiendraient "des produits chimiques dangereux", selon une nouvelle enquête de Greenpeace.

Très populaire auprès de la Génération Z, la marque Shein continue de gagner du terrain grâce à son large choix de produits en ligne à bas prix. Mais attention car leurs vêtements ne seraient pas sans risque pour la santé. C’est en tout cas la conclusion d’une nouvelle enquête réalisée par Greenpeace Allemagne.

Pour parvenir à ce constat, l’ONG a acheté 42 articles (dont des vêtements et chaussures pour hommes, femmes, enfants et bébés) sur les sites web de la marque en Suisse, Autriche, Allemagne, Italie et Espagne, ainsi que cinq autres articles dans un pop-up store à Munich. Ils ont ensuite été envoyés au laboratoire indépendant BUI pour une analyse chimique. Les résultats ont été sans appel.

D'après l'ONG, sept produits (15%) contenaient des produits chimiques dangereux dépassant les limites fixées par l’Union européenne. Et pas moins de quinze produits (32%) contenaient des produits chimiques dangereux à des niveaux inquiétants. Les analyses ont notamment mis en lumière une teneur très élevée en phtalates dans les chaussures et en formaldéhyde dans une robe pour petite fille.

Les premiers auraient des effets nocifs sur la fertilité, le développement du fœtus et du nouveau-né. Ils seraient également suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Le formaldéhyde, quant à lui, est un irritant. Son exposition à des concentrations élevées pourrait causer des sensations de brûlure aux yeux, au nez et à la gorge.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Dans notre pays riche, dans l'indolence, on consomme trop et mal"

L’ONG tire la sonnette d’alarme

Pour l’ONG, ces résultats prouvent "l’attitude négligente de Shein vis-à-vis des risques pour l’environnement et la santé humaine associés à l’utilisation de produits chimiques dangereux, dans le seul intérêt de faire du profit".

Face à ce constat, "Greenpeace demande à l’Union européenne d’appliquer ses lois sur les produits chimiques dangereux, condition sine qua non pour parvenir à une économie textile circulaire et à la fin de la fast fashion, comme le prévoit la stratégie textile de l’UE", a déclaré Viola Wohlgemuth, chargée de campagne pour Greenpeace Allemagne.

VIDÉO - PFAS : des milliers de substances chimiques "éternelles" à interdire ?