Publicité

Attentat de Moscou : Vladimir Poutine affirme que les assaillants étaient des « islamistes radicaux »

Il n’avait pas encore évoqué la revendication de l’État islamique. Lundi soir, Vladimir Poutine a déclaré que l’attaque survenue vendredi près de Moscou, au Crocus City Hall, a été commise par des « islamistes radicaux », relaie BFMTV. Il a de nouveau affirmé que les assaillants avaient pour projet de rejoindre l’Ukraine après l’attaque. « Il est important de répondre à la question de savoir pourquoi les terroristes, après leur crime, ont essayé de partir en Ukraine ? Qui les attendait là-bas ? », a déclaré le dirigeant russe, tandis que Kiev nie toute implication dans l’attentat.

À lire aussi Attentat de Moscou : les quatre assaillants présumés placés en détention provisoire

Dès vendredi, l’État islamique avait revendiqué l’attaque. Samedi, le chef du Kremlin avait assuré dans une allocution télévisée que « les quatre auteurs directs [de l’attentat], tous ceux qui ont tiré et tué des personnes », avaient été arrêtés alors qu’ils « tentaient de fuir et se dirigeaient vers l’Ukraine ». « Selon des premières données [des enquêteurs], un passage avait été préparé du côté ukrainien pour [leur permettre de] franchir la frontière [russe] », a-t-il précisé.

« Poutine essaie de rejeter la faute sur quelqu’un d’autre »

Dans son message quotidien posté sur le réseau Telegram, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, avait condamné samedi soir les fausses accusations de son homologue russe. « Ce qui s’est passé hier à Moscou est évident : Poutine et les autres salaud...


Lire la suite sur LeJDD