Attaque du consulat américain de Benghazi: Un suspect capturé en Libye

WASHINGTON (Reuters) - Un activiste soupçonné d'avoir joué un rôle dans l'attaque du consulat américain de Benghazi en septembre 2012 a été capturé ces derniers jours en Libye par les forces spéciales américaines, a-t-on appris lundi de sources officielles à Washington.

Il s'agit de Moustafa al Imam, a-t-on précisé, ajoutant que sa capture, autorisée par Donald Trump, avait eu lieu en accord avec le gouvernement libyen d'union nationale. Le président des Etats-Unis a ensuite confirmé l'identité du suspect et a promis qu'il rendrait compte de ses actes devant la justice américaine.

L'attaque, qui a coûté la vie à l'ambassadeur Christopher Stevens et à trois autres Américains, a donné lieu à une longue enquête parlementaire et le Parti républicain a accusé Hillary Clinton, alors secrétaire d'Etat, de négligences dans les mesures de sécurité.

Une procédure judiciaire a été ouverte début octobre aux Etats-Unis à l'encontre d'Ahmed Abou Khatallah, commanditaire présumé de l'opération, qui a lui-même été capturé en 2014 par une équipe du FBI et de l'armée américaine.

(Idrees Ali, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles